Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 mai 2017 5 19 /05 /mai /2017 13:06

Quand j'étais gamin, on écoutait religieusement et en famille le Grenier de Montmartre, une émission du dimanche midi qui était sur l'ancêtre de France Inter. Actualité politique, satires de discours, et chansons détournées, qui se déroulaient dans les cabarets parisiens. Mes parents riaient à gorge déployée, et j'avais du plaisir à les voir rire, même si je n'y comprenais rien.

 

Les Goguettes (en Trio mais à quatre !) sont les dignes successeurs de ces lointains comiques : pointes acérées, chansons affûtées, détournements habiles : intelligence, finesse, esprit, distribution de vannes, nul n'en réchappe, Hollande, Vals, Juppé, Bygmalion, HSBC, Mélenchon et Macron bien sûr. Et les Goguettes ont le talent  de la réactivité, capables de modifier les paroles en fonction de l'actualité la plus brûlante ou de créer une chanson sur le sujet de la veille, voire du jour ! Bravo ! On rit une bonne heure durant : courez y, ça fait tellement de bien de se moquer des puissants.

 

Evidemment, c'est à Paris, en attendant que leur renommée leur fasse remplir les salles de la France entière : c'est le mardi à 19h45 au Théâtre Trévise, rue de Trévise - 9ème.

Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans coup de coeur
commenter cet article
12 mai 2017 5 12 /05 /mai /2017 07:06

"Nous vivons dans un paradis peuplé de gens qui se croient en enfer "

 

 

Sylvain Tesson, parlant de la France

 

 

 

Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans La phrase du jour
commenter cet article
10 mai 2017 3 10 /05 /mai /2017 09:58

Voilà que mon site www.gerarddelahaye.com ne répond plus du tout, paraîtrait qu'il est trop vieux, le pauvre, et sa technologie est dépassée. J'essaierai donc de tenir à jour ici mon calendrier de pestacles.

 

Jeudi 18 mai : RENNES (35)

Trio EDF 19h Foyer Benoît Labre - 61 Rue d'Antrain : Fête anniversaire des 80 ans de l'Association Benoît Labre.

Ça va swinguer !

 

Mardi 23 Mai : LESCONIL (29)

spectacle scolaire - Dans le cadre du Dfi des ports de pêche.

heure : midi !  lieu : sous chapiteau sur le port

 

 

 

Samedi 27 mai : BREST (29)

Les Enfants de Dialogues 15 h : présentation de l'album "Hip hip hip... pirates!"

 

 

Jeudi 1er Juin (scolaires) : SAINT MALO (35)

Festival Etonnants Voyageurs : "Hip hip hip... Pirates !"

Théâtre Chateaubriand - heure à préciser

 

 

Du vendredi 2 juin au lundi 5 juin : SAINT MALO (35)

Tout public , Théâtre Sainte Anne

Festival Etonnants Voyageurs : "Hip hip hip... Pirates !"

Salle Saint Anne - heure à préciser

 

Mercredi 7 juin : DOUARNENEZ (29)

Heure et lieu à préciser : Chez Gérard tout est rare !

 

 

Samedi 17 juin : SAINT AUBIN D'AUBIGNE (35)

Festival 6ème sens

"Chez Gérard tout est rare"

                               Heure à préciser (après midi)

 

Samedi 17 juin : SAINT AUBIN D'AUBIGNE (35)

Festival 6ème sens

Le fil de la guitare - 21h

 

 

 

 

Samedi 8 juillet : NOTRE DAME DES LANDES (44)

TRIO EDF

21h15 - Festival de soutien contre le projet d'aéroport

 

 

Jeudi 20 juillet : LESCONIL (29)

TRIO EDF

Heure et lieu à préciser

 

Jeudi 27 juillet : PLOEMEUR (56)

TRIO EDF

Heure et lieu à préciser

 

Dimanche 30 juillet : LE POULIGUEN (44)

TRIO EDF

Heure et lieu à préciser

 

Mardi 1er Août : MAXENT (35)

TRIO EDF

Heure et lieu à préciser

 

Vendredi 4 août : PLOUGONVELIN (29)

Tout public

Chez Gérard tout est rare

Espace Keraudy - heure à préciser

 

Samedi 12 août : PAIMPOL (22)

Tout public

Festival du chant de marins : "Hip hip hip... Pirates !"

Lieu à préciser - heure à préciser

 

Dimanche 13 août : PAIMPOL (22)

Festival du chant de marins

TRIO EDF

                               Heure et lieu à préciser

 

Mardi 22 août : BELLE ILE EN MER (35)

lieu : Théâtre du Bord du Champ (en plein air)

Le fil de la guitare - 18h30

 

 

 

Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans Calendrier
9 mai 2017 2 09 /05 /mai /2017 06:00

S'cusez moi, elle est un peu longue, la phrase du jour, et il y a même plusieurs phrases, mais si vous pouvez les faire lire et méditer à tous ceux qui vont se présenter aux législatives, ça nous rendrait à tous grand service, afin que chacun évite de s'arcbouter sur ses convictions. C'est un texte de Mme de Staël (1766-1817). Je me suis permis de mettre en gras certaines phrases. Si vous n'avez pas le temps, ça vous donnera un résumé !

 

 

… de toutes les passions, la plus uniforme dans ses effets, c’est l’esprit de parti.

 

Elle s’empare de vous comme une espèce de dictature, qui fait taire toutes les autorités de l’esprit, de la raison et du sentiment : sous cet asservissement, pendant qu’il dure, les hommes sont moins malheureux que par le libre arbitre qui reste encore aux autres passions ; dans celle-là, la route qu’il faut suivre est commandée comme le but qu’on doit atteindre : les hommes dominés par cette passion sont inébranlables jusques dans le choix de leurs moyens ; ils ne voudraient pas les modifier, même pour arriver plus sûrement à leur objet : les chefs, comme dans toutes les religions, sont plus adroits parce qu’ils sont moins enthousiastes ; mais les disciples se font un article de foi de la route autant que du but. Il faut que les moyens soient de la nature de la cause, parce que cette cause paraissant la vérité même, doit triompher seulement par l’évidence et la force. Je vais rendre cette idée sensible par des exemples.

Dans l’Assemblée Constituante, les membres du côté droit auraient pu faire passer quelques-uns des décrets qui les intéressaient, s’ils eussent laissé la parole à des hommes plus modérés qu’eux, et par conséquent plus agréables au parti populaire ; mais ils aimaient mieux perdre leur cause, en la faisant soutenir par l’abbé Maury, que de la gagner en la laissant défendre par un orateur qui ne fut pas précisément de leur opinion sous tous les autres rapports.

 

Un triomphe acquis par une condescendance, est une défaite pour l’esprit de parti.

 

Lorsque les Constitutionnels luttaient contre les Jacobins, si les Aristocrates avaient adoptés le système des premiers ; s’ils avaient conseillé au roi de se livrer à eux, ils auraient alors renversé l’ennemi commun, sans perdre l’espoir de se défaire un jour de leurs alliés.

 

Mais dans l’esprit de parti, l’on aime mieux tomber, en entraînant ses ennemis, que triompher avec quelqu’un d’entre eux.

 

Lorsqu’en étant assidu aux élections, on pouvait influer sur le choix des hommes dont allait dépendre le sort de la France, les Aristocrates aimaient mieux l’exposer au joug des scélérats, que de reconnaître quelques-uns des principes de la révolution en votant dans les Assemblées primaires.

 

L’intégrité du dogme importe davantage encore que les succès de la cause.

Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans La phrase du jour
commenter cet article
6 mai 2017 6 06 /05 /mai /2017 08:12

(Je remets dans l'actualité cet article d'il y a quelques années)

 

Je ne sais pas si ce sont eux qui l'ont trouvé, mais je vous avais parlé il y a quelques temps de l'anagramme de MARINE LE PEN : AMENE LE PIRE.

 

anagramme2.jpg

 

Etienne Klein, physicien et Jacques Perry Salkow, pianiste de jazz, ont mis en commun leurs talents pour dénicher des anagrammes...

Voyez un peu :

ALBERT EINSTEIN = RIEN N'EST ETABLI

ENTREPRISE MONSANTO = POISON TRES REMANENT

LE MARQUIS DE SADE = DISSEQUER LA DAME

LEONARD DE VINCI = LE DON DIVIN CREA

épatant, non?

 

Et, en prime, j'ai appris qu'anagramme est un mot féminin.

 

(repris d'un article du Monde du 16/11) et je cours m'acheter le bouquin !

"Ces anagrammes renversantes", Flammarion, 109p, 10€

 

 

Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans lectures
commenter cet article
5 mai 2017 5 05 /05 /mai /2017 06:57

Comment ne pas s'émerveiller devant la variété infinie de ce seul instrument à deux cordes que nous avons dans la gorge? Capable d'exprimer tant d'émotions, de sentiments, de couleurs, de paysages. 

 

Ecoutez cette jeune femme : sa voix à la radio m'a bouleversé. J'intègre la vidéo, car on ne sait plus écouter la musique: désormais on la regarde. Mais il me semble que le charme est plus fort sans l'image. Les paroles de la chanson sont un peu décevantes: chagrin d'amour d'ado... Thème rebattu. mais justement ! c'est cela qui me touche : je partage avec cet ado la souffrance qu'elle ressent de vouloir à la fois partir et rester. Aimer ou partir ou haïr ou... : voilà à quoi servent les chansons, voilà à quoi sert l'art en général. A entrer dans les joies, les chagrins, les rêves d'un autre, d'une autre et au bout du compte à sympathiser, au sens originel : "ressentir avec".

 

(Au passage : remarquez que les harmonies sont quasi identiques à ma chanson "Voilà les pirates". Mais... c'est une suite harmonique archi connue depuis Bach : pas de quoi la ramener ! )

 

 

En face de cette voix, je vous en propose une autre découverte il y a déjà un moment: Andreas Scholl avec le Idan Raichel Project

Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE
commenter cet article
28 avril 2017 5 28 /04 /avril /2017 07:46

L'Etoile du Roy : un vrai bateau, dont le port d'attache est Saint Malo, et qui va pour de vrai sur la mer, à l'ancienne. Dans la réalité maritime de l'époque, il y avait à bord, tenez vous bien... 245 hommes d'équipage. Et si vous avez des rêves de navigation et de petite fête avec des amis, vous pouvez même le louer pour la journée. Pas mal, non ?

 

Et j'en ai été le capitaine d'opérette le temps d'une matinée.

Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans Mes albums pirates
commenter cet article
24 avril 2017 1 24 /04 /avril /2017 12:42
Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans Mes albums
commenter cet article
22 avril 2017 6 22 /04 /avril /2017 07:15

Ne soyons plus anglais ni français ni allemands. Soyons européens. Ne soyons plus européens, soyons hommes. Soyons l'humanité. Il nous reste à abdiquer un dernier égoïsme : la patrie.

 

Victor Hugo

 

 

Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans La phrase du jour
commenter cet article
21 avril 2017 5 21 /04 /avril /2017 11:54

L'ouvrier artisan travaille 42 heures par semaine. On est témoin : il arrive ( de 30 km) le matin à 8h30, repart à 17h30, 1 heure de pause le midi. Bon, c'est vrai, on lui offre un café le matin, et une bière en fin de journée : une vingtaine de minutes de pause. Travail physique, par tous les temps. Quand il pleut, il a une combinaison imperméable, quand il fait beau , les ardoises réfléchissent le soleil, il prend des couleurs. Charges lourdes, posture courbée.

 

Mais l'ouvrier artisan est fier de son métier, et malgré les efforts physiques il le fait avec cœur, avec noblesse, même, heureux de contempler en fin de chaque journée le travail qui avance, travail bien fait, qui durera des années, voire même cent ans, comme il nous l'a dit : on ne sera pas là pour vérifier et lui non plus. Mais je le crois.

 

Il a du cœur. Plutôt content même, mais parfois, un peu d'amertume affleure quand il parle des salaires, pas très gros, des perspectives de retraite / pénibilité, même s'il a moins de trente ans et que ce n'est qu'une perspective lointaine.

 

Quand il parle des passe droits et de la prévarication (je mets un lien pour que votre vocabulaire s'enrichisse!) dans les définitions de zones « constructibles ».

 

Quand il parle aussi des jeunes de son âge ou à peine moins, étudiants qui font la fête, boivent et fument des pétards, et qui dans peu de temps, juges, avocats, gendarmes, seront en position de le juger. « Il y a deux mondes, qui ne se connaissent pas, totalement étrangers l'un à l'autre ».

 

Quand il parle de ceux « qui ne travaillent que pour maintenir leurs droits », de l'Europe qui permet d'employer des travailleurs sans les rémunérer au prix local du marché...

 

Et peu à peu, au fil des jours, on voit se dessiner un profil qu'on a du mal à faire coller aux statistiques. Un homme, gentil, serviable, appliqué, sérieux, plein de cœur et de générosité. Mais qui a l'impression que sa place, son travail et ses valeurs ne sont pas reconnus et sont même bafoués.

L'humeur de l'artisan
Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans rencontres
commenter cet article