Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 avril 2016 6 30 /04 /avril /2016 07:53

 

A l'abordage !

 

Pour la deuxième fois cette année, j'ai participé à un projet long autour de mes chansons de pirates, et chaque fois, je découvre les potentialités de cette matière. Elle emballe les enfants, bien sûr, mais surtout, elle permet de ressembler toutes sortes de compétences et de talents. Chant, tout d'abord, mais ausi danse, mime, décors... Chaque projet apporte de nouvelles propositions, et chaque fois, j'en reste coi. Non pas tout à fait coi, puisque je dois quand même ouvrir mon bec pour chanter. 

"Voilà les pirates" à Quimperlé

 

Hier soir arrivait enfin le grand final d'une collaboration avec l'école de musique de Quimperlé. La première pierre a été posée il y a deux ans, avec Fabrice Carré, directeur de l'école. Et nous voici  sur la scène du Coat Ker, décorée pour l'occasion d'un bateau pirate prêt à prendre la mer, dessiné et fabriqué par les services techniques de la ville.

 

Jeudi, on avait fait une répétition générale sur scène, règlé les derniers détails, mais sans les musiciens, et sans le son. Ça roulait plutôt bien.

 

Et hier, grosse journée ! Après une bonne nuit de sommeil dans la chambre d'hôte quimperloise "Le jardin de Bellevue" que je vous recommande, balance en début d'après midi, puis filage avec les trois musiciens qui m'accompagnent : Yannig Noguet à l'accordéon diationique, Pierre Yves Prothais à la batterie et l'excellent Cedrick Alexandre, nouveau venu dans l'équipe, à la basse électrique six cordes et à la contrebasse.

 

A 17 heures, les enfants arrivent. On se refait un filage, avec le son cette fois. Les quatre profs de l'école supervisent, corrigent les derniers défauts. L'équipe des régisseurs s'affaire. Ils sont cinq, et tous aussi efficaces, et ils sont là depuis la veille. Passer l'aspirateur (hé, oui, ça fait partie des choses à faire, et qui prennent du temps !) gaffer, camoufler et sécuriser tous les câbles au sol, afin que les enfants ne se prennent pas les pieds dedans, il y a une trentaine de micros, vous imaginez la gestion. Et j'en passe, des préparatifs techniques. Arrivent les inévitables problèmes, on a un souffle épouvantable dans les circuits de l'accordéon. Après 20 minutes de recherche, Dom Thiboulet détecte la panne  : c'est une boîte de direct . On la change, et on va pouvoir enfin se consacrer à la matière principale : le spectacle !

 

Vient l'heure fatidique. Le public est là. Sur scène, ça danse, ça chante et mime... ambiance d'enfer, je vous le garantis ! Les enfants sont concentrés comme jamais, et moi aussi ! Une dizaine de chansons plus tard, on nous fait un petit triomphe, que nous acceptons, modestes... mais fiers !

"Voilà les pirates" à Quimperlé

Un spectacle comme celui là, ne vous faites pas d'illusions, ça ne tombe pas du ciel ! c'est un travail d'équipe où chaque poste est un pilier porteur. J'apporte la matière musicale,  mais le résultat peut être très divers selon les désirs et les objectifs, et aussi selon le nerf de la guerre : les moyens financiers de l'organisateur. C'est beaucoup de travail, un budget conséquent : salaires, location de la salle, du son, de la lumière, mais au final, un événement formateur et riche pour tout le monde. Et, je l'espère, un moment inoubliable pour les enfants. 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans En scène
commenter cet article

commentaires

jean 01/05/2016 21:23

merci Gérard,
je suis le papa de Maï qui faisait partie du groupe d'enfants chantant avec toi vendredi soir à Quimperlé.
Merci pour le bon moment passé à t'écouter et voir le magnifique résultat avec les enfants.
Bravo les pirates !