Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 novembre 2016 2 08 /11 /novembre /2016 08:42

J'ai découvert le folk américain en 68 - 69, et ça a été pour moi le prélude à une révolution musicale et culturelle. Je ne connaissais jusqu'alors que la chanson française et la musique anglo saxonne adoptée avec enthousiasme depuis une dizaine d'années. Et voici qu'un continent nouveau apparaissait, tout fleuri de mélodies simples et magnifiques, de récits captivants, qui semblaient raconter des histoires de vrais gens, qui vivaient dans une réalité rude et aventureuse, et pas seulement les histoires d'amour adolescentes chantées par Adamo ou même par les Beatles. Bien sûr, il y avait eu Bob Dylan avant ça, mais là je découvrais les origines où il s'était nourri.

 

Il y a eu d'abord Graeme Allwright. Imagine : je suis à Besançon au mois de mai, moi le Brestois pur jus, et je l'entends chanter : "j'ai voyagé de Brest à Besançon". Le choc ! Mais le premier qui m'a réellement scotché, c'est Pete Seeger. Il y avait la douceur et la précision de son chant, son choix de mélodies dans les albums "American Favorite Ballads", où j'ai ingurgité  des dizaines de chansons que je savais par coeur dès la deuxième écoute.

 

Et ça a bouleversé ma trajectoire de chanteur. J'avais l'impression de revenir chez moi, dans une maison chaleureuse, pleine d'humanité, que je connaissais depuis toujours mais que j'avais totalement oubliée. Par la suite sont arrivées les musiques traditionnelles de Bretagne, d'Irlande, d'Ecosse, dans lesquelles j'ai retrouvé aussi cette familiarité, et j'ai fait ma cuisine avec tout ça.

 

 

Hello America !

Alors aujourd'hui, je pense à lui, qui chantait la merveilleuse mélodie d"America the beautiful" :

 

O beautiful for spacious skies,
For amber waves of grain,
For purple mountain majesties
Above the fruited plain!
America! America!
God shed his grace on thee
And crown thy good with brotherhood
From sea to shining sea!

 

Et je me dis que le pauvre Pete, s'il était encore de ce monde, regarderait avec tristesse son pays si beau et si inquiétant.
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans Emotion coup de gueule
commenter cet article

commentaires

Vebe 08/11/2016 12:34

Excellente chronique Gérard, j'adore ce Pete Seeger !