Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 décembre 2016 1 05 /12 /décembre /2016 08:05

Athée de culture chrétienne ?

 

Rassurez vous (ou déchantez) Je ne fais pas partie des défenseurs de l'occident chrétien contre les soit disant hordes d'envahisseurs. Je veux juste voir clair et assumer mon enfance, l'imprégnation qui m'a traversé, et qu'il faut bien trimballer de façon critique, faute de pouvoir la gommer. 

 

Dans cet album de 1990, Le challenge était de renouveler les chansons sur le thème de Noël et de l'hiver, pour échapper à « Petit Papa Noël » : pas facile ! Je ne me sentais pas capable d'en faire une douzaine, j'ai donc appelé les copains à la rescousse : Patrick Ewen, Melaine Favennec, Michel Boutet, Jacques Ivan Duchesne, Fabienne Ogier, Gildas Beauvir, Yvon le Men, rien que des belles plumes !

 

Mais j'ai fait moi même la moitié de l'album. Bon, d'accord, il a sacrément vieilli dans le son, avec toutes ces machines à musique, et aussi dans ma façon de chanter. Mais j'aime encore bien les chansons. Et à cette occasion, quand j'écoute en particulier « Noël c'est une graine dans l'hiver », je me souviens de m'être colleté avec mon identité d'athée de culture chrétienne : Comment parler de Noël sans parler du Petit Jésus, et de toutes ces images d'Epinal qui nourrissent notre imaginaire depuis Mathusalem, et même plus que ça, puisque (je viens de vérifier!) il aurait vécu 969 ans.


 

chanson cadeau (5)

Mais on a beau faire, on n'oublie pas le bain dans lequel on a été plongé dans son enfance : les missions, le mois de Marie, les processions, le recteur Le Bris à Kérinou, la petite vieille bonne femme toute rikiki qui tamponnait mon carnet de présence à la messe. Un coup de tampon, et hop ! j'allais voir le match de basket de l'Etendard qui se déroulait juste à côté : le diable sait y faire pour vous dérouter du droit chemin.

 

Toutes les fêtes chrétiennes ont remplacé des fêtes païennes qui préexistaient, et qui célébraient elles mêmes des périodes cosmiques. Et Noël c'est le solstice d'hiver, bien sûr : le jour le plus court, la nuit la plus longue, mais aussi le début de l'allongement du jour. Un petit filet d'espoir dans la plus grande noirceur. Et la symbolique de Jésus le Sauveur est venue recouvrir habilement la fête qu'on dédiait auparavant au retour de la lumière.

 

Aujourd'hui, le retour de la lumière célèbre plutôt la fête du portefeuille, certains prient, mais tout le monde paye.

 

Je vous propose ma chanson, accompagnée par un quatuor de violons synthés (mais depuis que Léonard Cohen les a utilisés sans vergogne, je leur voue une certaine tendresse) arrangé par Gildas Beauvir. Si c'étaient de vrais violons, ça aurait une sacrée gueule, à défaut d'une gueule sacrée.

Vous pouvez vous abonner à ce blog modeste et formidab' ! fastoche :  vous inscrivez votre adresse mail dans la petite case à droite, ici, à peine plus haut... là vous y êtes !

Partager cet article

Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans Cadeau
commenter cet article

commentaires

Vivi 05/12/2016 16:15

Superbe chanson! j'aime beaucoup! Merci pour ce cadeau!
Est ce qu'une partition ou tablature guitare est disponible ? Cela fait envie:)

Gérard DELAHAYE 05/12/2016 20:19

Rien pour le moment, mais je vais essayer de m'y mettre... Patience !

magda 05/12/2016 09:44

Merci pour cette belle chanson :)