Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 avril 2012 4 05 /04 /avril /2012 06:34

Voici une vidéo qui me scotche : "Le meeting" par les Pilhaouerien. (Bertrand Borne, Frédéric Borne, Yann Honoré) Un groupe comme il en fleurissait dans les années 70 : musiques à danser, esprit militant, réalisation artistique plutôt... approximative, mais plein de bonnes intentions. J'emprunte ce montage vidéo à un certain Malibzh sur Youtube, (relayé par Lan Briant qui est un fournisseur insatiable de documents) et il présente des images très Névénoiennes, puisque ce disque porte la référence 17001, c'est à dire le premier 45 tours d'une série qui ambitionnait d'aller jusqu'au numéro 17999. On voyait loin !

 

J'étais guest star sur cet enregistrement : on appréciera au passage mon jeu de violon, puisque j'en jouais depuis environ deux mois et demi. On n'avait peur de rien, mais le résultat est là, imparable, inoubliable !

 

 

 

Attention, méfiez vous des imitations ! Il y a actuellement en Bretagne un autre groupe qui a pris le nom de Pilhaouerien (chiffonniers), je ne connais pas sa musique, mais je suis prêt à parier que son niveau musical a bénéficié de quarante années de progrès ininterrompus !  

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans Historique
commenter cet article

commentaires

D.Ker 05/02/2017 19:58

Quelques précisions sur le casting de ce Monument Culturel Celtique "Pilhaouerien" : Bertrand BORNE : (Lyrics, flute irlandaise et chant) : Grand Ovate Décédé dans les 90's (R.I.P.). Frédéric BORNE, (flute irlandaise) : fils du précédent et alors jeune Apprenti Obligé de la Cause paternelle. Jean Paul FERREC, (guitare et chœurs) : interprète par la suite de ses propres textes et compositions et Goriste Notoire. Daniel KERVAREC (guitare, chœurs et banjo-caisse claire) : par la suite Perdu pour La Cause en dérives situationnistes. Yann HONORE était, lors de l'enregistrement, tout comme Gérard, "Guest Star" à la basse (qu'il pratiquait lui aussi depuis quelques mois...) . Il a par la suite ardemment porté haut le Flambeau d'Ar Pilhaouerien avant de devenir le Glazic que l'on sait...
Sweet Memories
D.K.