Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 décembre 2015 6 05 /12 /décembre /2015 08:22

Il y a deux jours, j'ai travaillé une bonne heure pour la SNCF. Le temps de prendre mon billet, de choisir les places tout ça. Avec le serveur qui coinçait par moments... Je n'étais pas tout seul dans l'entreprise, on devait être des milliers en ligne à ce moment là. Mon rendement n'a pas été terrible. J'aurais sûrement pu m'en sortir en 15 minutes si j'avais été plus agile des doigts et du bulbe.

 

Je suis inquiet : la concurrence est rude. Si jamais ils font des compressions de personnels, est ce que je vais garder mon poste ?

 

Bon, d'accord, je bosse aussi à l'occasion pour ma banque ou pour Amazon, la Redoute ou Facebook, oui, surtout Facebook, en fait. Bon...ça va. J'aurai toujours des ressources financières. Mais faut réagir, Gérard, c'est pas le moment de se laisser aller.

Inquiétudes pour mon emploi à la SNCF
Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE
commenter cet article
3 décembre 2015 4 03 /12 /décembre /2015 08:21

Un des premiers W.-C. à chasse d'eau a été construit en Angleterre par le plombier Thomas Capper à la fin du 19ème siècle. Au début, il s'agissait d'une installation réservée uniquement aux riches. Son impact environnemental était donc limité. Les hommes subjugués par les idées hygiénistes y voyaient la solution définitive des problèmes de salubrité des villes. Ils ne pouvaient pas encore prévoir le désastre environnemental provoqué par la généralisation des W.-C. raccordés à un système d'épuration. C'est la combinaison des deux (W.-C. + épuration) qui constitue une nuisance majeure. Nous savons actuellement que la solution alternative consiste à ne pas produire des eaux vannes et utiliser de bonnes toilettes sèches où bien collecter les eaux vannes concentrées et de les valoriser par compostage thermogène produisant de l'humus pour le sol, et de l'énergie à basse température pour le chauffage des habitations. Les W.-C., tels qu'on les utilisent actuellement, doivent donc être considérés comme un accident de l'histoire humaine, une erreur qu'il est grand temps de corriger. Ce qui est inquiétant, c'est que de nombreux techniciens en génie sanitaire sont restés dans la mentalité hygiéniste avec les techniques inventées au 19ème siècle.




Source : http://www.eautarcie.org/05a.html

 

 

 

De l'eau pour le caca de la COP 21
Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE
commenter cet article
2 décembre 2015 3 02 /12 /décembre /2015 06:56

Ce serait simple si tout était noir et blanc.

 

J'apprends aux infos qu'il y a 2440 (oui : deux mille quatre cent quarante) centrales à charbon prévues, ou déjà en construction.

 

Mais il y a les roses. Celle-ci a fleuri un 1er décembre. C'est la variété Pierre de Ronsard, très belle, mais sans parfum.

La rose et le réchauffement
Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE
commenter cet article
30 novembre 2015 1 30 /11 /novembre /2015 08:38

 LES ENFANTS DE L'AN 2100

 

 

Je salue les enfants de l'an 2100

Que leur pays soit la terre pays généreux et puissant

Que leur cœur soit ouvert et large qu'ils aient la paix pour talisman

 

Je salue les enfants de l'an 2100

Quand j'aurai disparu vers d'autres paradis dansants

Qu'ils ne connaissent jamais la guerre, n'aient jamais à verser le sang

Je salue les petits-enfants de mes petits-enfants

Que leur jeunesse soit joyeuse et libre comme le vent

Qu'ils vainquent enfin la misère et la nuit des ignorants

Je salue les enfants de l'an 2100

Qu'ils nous pardonnent notre lâcheté devant le pouvoir et l'argent

Et qu'ils ne crachent pas par terre en se souvenant

 

 

Je salue les enfants de l'an 2100

Qu'ils puissent encore voir la baleine jaillir de l'océan

Qu'il puissent encore caresser des yeux le lion, l'éléphant

Je salue les enfants de l'an 2100

Qu'ils puissent encore voir la banquise, les glaciers d'argent

Qu'ils puissent encore voir danser le morse, l'otarie, l'ours blanc

Je salue les petits-enfants de mes petits-enfants

qu'ils puissent encore courir sur Sein, Molène et Ouessant

Qu'ils puissent encore parler la langue de leurs arrière-grands-parents

 

Je salue les enfants de l'an 2100

Que leur pays soit la terre pays généreux et puissant

Que leur cœur soit ouvert et large qu'ils aient la paix pour talisman

 

Chanson enregistrée par le Trio EDF Ewen Delahaye Favennec en 2011

sur l'album Kan Tri Men

 

Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans Une chanson
commenter cet article
27 novembre 2015 5 27 /11 /novembre /2015 08:30

Par bonheur, nous avons un hymne qui nous rassemble. Mais malgré tout l'amour que nous portons à notre pays, surtout en ces jours sombres, nous sommes quelques millions à penser que les paroles de la Marseillaise sont d'un autre temps. Tout "monument historique" qu'elle soit, puisque c'est l'argument de ceux qui ne veulent rien changer, elle mériterait un peu d'apaisement et de rassemblement dans la paix. C'est pourquoi je propose ce refrain, qui a le mérite de reprendre la devise du pays et d'évoquer le drapeau. Au lieu de :

 

Aux armes citoyens

Formons nos bataillons

Marchons marchons

Qu'un sang impur

Abreuve nos sillons

 

on chanterait :

 

Egalité

Fraternité

Au fond du coeur

J'ai trois couleurs

qui font la Liberté

 

 

Un nouveau refrain pour la Marseillaise
Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans coup de coeur
commenter cet article
23 novembre 2015 1 23 /11 /novembre /2015 08:00

Darkness cannot drive out darkness;

only light can do that.

Hate cannot drive out hate;

only love can do that.

 

Les ténèbres ne peuvent pas chasser les ténèbres

la lumière seule peut le faire.

La haine ne peut pas chasser la haine.

l'amour seul peut le faire.

 

Martin Luther King

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans La phrase du jour
commenter cet article
21 novembre 2015 6 21 /11 /novembre /2015 08:24

Dans le flot des commentaires, un article très fort de Jean Claude Milner dans Le Monde, je mets le lien est ci dessous, et sur facebook, mais en voici un extrait :

 

" Or une évidence s’impose à ceux qui savent voir : la capitale des musulmans d’Europe continentale, c’est Paris. Par le nombre d’abord, mais aussi par l’intelligence de certains choix ; plus perspicace que bien d’autres, le Califat a reconnu dans l’interdiction du port du voile une main tendue : qu’arriverait-il si elle était saisie ? Dans le refus des communautarismes, il a su reconnaître une occasion sans précédent offerte à l’égalité ; il craint que des musulmans n’en profitent. Par-dessus tout, il redoute le laïcisme spontané du passant ordinaire : qu’arriverait-il si les musulmans d’Europe se rendaient compte que l’indifférence en matière de religion leur est permise, comme à tout le monde ? De telles abominations et perversions ne se rencontrent nulle part aussi ouvertement qu’à Paris. Chaque coin de rue, chaque monument y incite. "

Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans coup de coeur
commenter cet article
12 novembre 2015 4 12 /11 /novembre /2015 07:52

Voici un article que j'ai publié il y a cinq ans, et qui est hélas, encore plus d'actualité. Vous pouvez le lire en totalité (le lien est en bas de page).

Stefan-Zweig.jpg

Rien peut-être ne rend plus sensible le formidable recul qu'a subi le monde depuis la Première Guerre mondiale que les restrictions apportées à la liberté de mouvement des hommes et, de façon générale, à leurs droits. Avant 1914, la terre avait appartenu à tous les hommes. Chacun allait où il voulait et y demeurait aussi longtemps qu’il lui plaisait. Il n’y avait point de permissions, d’autorisations, et je m’amuse toujours de l’étonnement des jeunes, quand je leur raconte qu’avant 1914 je voyageais en Inde et en Amérique sans posséder de passeport, sans même en avoir jamais vu un. On montait dans le train, on en descendait sans rien demander, sans que l’on ne vous demandât rien, on n’avait pas à remplir une seule de ces mille formules et déclarations qui sont aujourd’hui exigées. Il n’y avait pas de permis, pas de visas, pas de mesures tracassières ; ces mêmes frontières qui, avec leurs douaniers, leur police, leurs postes de gendarmerie, sont transformées en un système d’obstacles, ne représentaient rien que des lignes symboliques qu’on traversait avec autant d’insouciance que le méridien de Greenwich...

 

...Quand je fais le compte de tout cela, je mesure tout ce qui s’est perdu de dignité humaine dans ce siècle que, dans le rêves de notre jeunesse pleine de foi, nous voyions comme celui de la liberté, comme l’ère prochaine du cosmopolitisme.

 

Stefan Zweig - Le monde d'hier, souvenirs d'un Européen (Belfond, 1982)

Lisez la suite de ce texte

Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans La phrase du jour
commenter cet article
9 novembre 2015 1 09 /11 /novembre /2015 08:00

" Ouuuuffff !!!

J'ai enfin fini de lire "Le chardonneret" de Donna Tartt, 800 pages, on pourrait en enlever 300 sans problème. "

 

(Phrase prononcée par Gérard Delahaye le dimanche 8 novembre 2015)

 

 

 

 

 

 

Abonnez vous ! Ça fera plaisir au Gérard.

En plus, c'est facile : laissez votre adresse email ici à droite... un peu en dessous... là plus bas.... Voilà : Vous y êtes !

La phrase du jour (56)
Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans La phrase du jour
commenter cet article
4 novembre 2015 3 04 /11 /novembre /2015 08:30

Et voici que je retrouve ces bandes il y a deux ans. Mais comment les lire ? Trente ans ont passé. L'ère numérique a envoyé au rebut tous les matériels analogiques, surtout ces machines hybrides 8 pistes en format semi professionnel : Otari 8 pistes en format 1/2 pouce, une rareté. Je cherche pendant un bon moment (forums, facebook...) et finis par trouver un petit studio près de Rennes, dont l'ingénieur, Jérôme Vetter, est un passionné de vieux matos, et miracle, il vient de s'équiper de la machine ad hoc, qu'il a remise en état.

 

J'arrive chez lui avec les bandes. Il fait la grimace. elles sont enroulées sur un plateau, et non pas sur une bobine. Danger ! Si le plateau tombe, on risque de se retrouver avec un écheveau merdique, entortillé et indébrouillable de plusieurs kilomètres de long. Avec mille précautions il débobine la bande ( elle enroulée à l'envers, ce qui en principe évite la diaphonie ) puis rembobine à l'endroit.

la bande qui contenait de la musique magique...

la bande qui contenait de la musique magique...

Ouf !!! Voici enfin la bande sur une bobine et dans le bon sens de lecture. Il appuie sur la touche "Play". Ouin ouin ouin...ça nous donne ça :

Catastrophe ! la bande est moisie, et elle glisse sur les galets d'entraînement et sur les têtes de  lecture. Il essaie un nettoyage des têtes, rien à faire. C'est fichu...

Mais non !

Un coup d'oeil et une recherche internet plus tard, on apprend que le seul moyen pour récupérer la bande en état correct, c'est de la faire chauffer dans un four à une température basse et stable...

Coup de chance, il a un plan (que je garde secret pour ne pas le trahir !) pour utiliser un four professionnel dont on peut régler le thermostat de façon très précise. Et après ce traitement à 38°C pendant quelques heures, on peut enfin écouter le résultat, que vous livre ici, enregistré à Fouesnant en Juillet 1985, en public.

Voilà, fin de l'histoire, puisque je n'ai officiellement plus le droit de diffuser cette adaptation.

 

Et vous, si ça vous tente de conserver une archive rare vous pouvez me demander le fichier son (gratis) en m'envoyant un petit mot par ce blog, ce qui réjouira le blogueur !

 

Et tant qu'à faire, abonnez vous : il suffit d'inscrire votre adresse mail dans la case  à droite. Et vous quittez quand vous voulez.

Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans Une chanson
commenter cet article