Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 février 2014 5 07 /02 /février /2014 09:43

Ce matin, sur France Culture, la chronique de Xavier de la Porte élargit le débat du dopage. Je reprends juste sa conclusion:

 

"Qu’est-ce qui justifie que l’on ne fasse pas subir au corps ce que l’on fait subir à la liberté, à la vie privée, à la dignité humaine, mais aussi à la nature et aux paysages ? Qu’est-ce qui justifie qu’on accepte que tout dans ces JO soit modelé par notre génie technologique pour vendre l’image (tout à fait relative) d’un corps sanctuarisé ? Pourquoi allons-nous accepter de jouir de cette dernière illusion ?

J’avoue avoir de plus en plus de mal à me l’expliquer."

 

Pour lire ou écouter la chronique en entier, c'est ici: 

Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE
commenter cet article
4 février 2014 2 04 /02 /février /2014 07:58

Youpiiie! youpaaa! La vidéo de "Voilà les pirates" (chanson: Gérard Delahaye, illustrations et animation: Denis Truchi) vient de passer les 20.000 vues. Modeste? Oui, modeste...mais fier! Plus que 980.000 pour atteindre le million! Les anaystes sérieux et dignes de foi nous assurent qu'en en 2035 on talonnera Gangnam Style. 

Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans chanson pirates
commenter cet article
1 février 2014 6 01 /02 /février /2014 11:03

Vivent les tubes! j'en ai fait deux ou trois, et je talonne bientôt Mikael Jackson dans les charts. Et une fois lancée, la chanson appartient à tout le monde. Pour la chandeleur, je vous propose un petit florilège de vidéos sur "farine de froment, farine de blé noir" mon plus grand succès populaire. Ceux qui la chantent ne savent peut être pas que j'en suis l'auteur, mais n'oubliez pas qu'à chaque "vue", je gagne 00,1ct d'€. Enfin, peut être...

 

Bonnes crêpes à toutes et tous! Hop là!

Maryvonne Duedal

Kathy Ker

Orchestre Le Gleuner sur Musette TV

Court mais bref!

Repost 0
31 janvier 2014 5 31 /01 /janvier /2014 13:26

On va vite apprendre la conversion pieds/ mètres: suivez ce lien, qui vous mènera à une carte de National Geographic qui montre à quoi pourraient ressembler les continents dans quelques dizaines d'années si nous continuons à réchauffer notre planète chérie.

J'en connais un qui va bicher: Patrick Ewen, qui rêve de voir les Monts d'Arrée au milieu de l'océan: c'est gagné! Quant à nous Rennais, on peut dégager à la rame ou à la voile!

 

Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE
commenter cet article
30 janvier 2014 4 30 /01 /janvier /2014 09:05

Ce blog va devenir le Boulevard des allongés, si ça continue à ce rythme. Vous aurez remarqué que j'écris de moins en moins de billets, pressé par le flux de la vie quotidienne. Et les derniers en date ne parlent que de disparitions. Et en voici une autre, hélas, Pete Seeger, disparu à l'âge de 94 ans.

Quand j'ai eu la bonne idée de créer avec mon pote Jacques Materne la "Club de Folk" à Brest à la fin des années 60, j'étais un pur bizuth en ce qui concernait cette musique, en fait. Mais le coup de cœur avait été si puissant que j'ai senti que mon chemin passait par cette étape. Sous l'égide du CLEB (Cercle Laïque des Etudiants Brestois) on se rassemblait le mercredi soir dans une baraque du Patronage Laïque (sic) Guérin, entre St Martin et Kérinou, et on passait des soirées "hootenanny", scène ouvertes, avec le folk comme étendard, mais en réalité c'était bien plus vaste et j'ai pu y rencontrer Annkrist ou Manu Lannhuel qui interprétaient leur premières chansons, Joassin qui chantait les Beatles, ou Jean Pierre Thomin (devenu plus tard maire de Landerneau, et conseiller régional!) qui chantait des poèmes de Per Jakez Hélias: il n'y avait pas d'interdit. C'est là aussi que j'ai fait la connaissance de Patrick Ewen, venu chanter du Graeme Allwright.

 

Et un des participants à ces soirées, grâce lui soit rendue, m'a un jour prêté des albums de Pete Seeger, sortis chez Folkways, je crois, "American Favorite Ballads". Le choc! le jeu de guitare, de banjo, la voix et le phrasé clairs et simples, la beauté et la construction des mélodies, la poésie concrète des textes, c'était soudain un continent entier qui surgissait devant moi, et j'étais littéralement ravi, emporté par un fleuve neuf et puissant, un nouveau Mississipi qui venait enrichir ma petite Penfeld de chanson française et de rock J'ai usé les vinyls pendant des mois, et je crains de les avoir rendus avec quelques rayures en plus.

 

Mais, bien mieux encore: quelques années plus tard, alors que je venais de plonger dans le grand bain et de devenir "pro", je dois dire que je trimballais encore pas mal de mépris envers la musique bretonne, un mépris qu'on m'avait inculqué naïvement, comme celui de la langue d'ailleurs: c'était rétrograde et bon pour les oubliettes. A ce moment là, Pete Seeger a publié un genre de manifeste où il exhortait les musiciens de tous les pays à cesser de se courber devant la musique américaine, fût elle "folk", pour s'intéresser à celle de leur coin, de leur quartier, de leur région, de leur pays.

Deuxième choc! et grâce, en partie, à cette injonction, et aussi bien sûr aux rencontres, et à la créativité d'Alan Stivell et d'autres encore, j'ai commencé à tisser ma tapisserie personnelle avec de nouveaux brins qui poussaient près de chez moi, et que j'avais auparavant superbement ignorés. .

 

Donc, merci Pete, tu m'as ouvert deux immenses portes qui m'ont conduit à trouver ma propre musique! ça va swinguer là haut, avec Woody Guthrie et d'autres pionniers, et je ne serais pas étonné qu'ils fondent un syndicat au Paradis de Musiciens.

Ici avec Bruce Springsteen lors de la prestation de serment de Barack Obama

Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans Coup de coeur
commenter cet article
10 janvier 2014 5 10 /01 /janvier /2014 09:44

Bravo Jofroi pour l'humour et le message!

d'après la chanson de Jacques Brel "le gaz" musique : Gérard Jouannest paroles, chant et images : Jofroi réorchestration : Line Adam prise de son : Colin Bur...

Repost 0
Published by GerardDelahaye
commenter cet article
10 janvier 2014 5 10 /01 /janvier /2014 08:32

 

"Votre recherche n'a donné aucun résultat. Merci de vérifier l'orthographe des mots": ne cherchez pas Luc Romann sur Deezer ou Spotify: i n'existe pas. Comme beaucoup d'autres. Et à force de ne pas exister, il est parti pour de bon avec son sac à chansons sur le dos. Et si on n' a pas ses albums vinyls, pas facile de retrouver sa trace.

 

 

De Luc Romann, au delà des quelques rencontres en tant que spectateur (mais c'était dans les années 70) j'ai le souvenir d'avoir fait sa première partie alors que j'étais un blanc bec rougissant et timide, accroché à ma guitare à Rennes en 1971, à la MJC de la rue de Redon. C'était un de mes tout premiers concerts, et lui était déjà un homme de scène confirmé, c'est à dire...qu'il était quasi aussi timide que moi, tout en finesse et en délicatesse. Il chantait "Le voleur" et "Le temps des chevaux". Un univers de nomade libertaire et tendre, pas vraiment taillé pour la guerre du show biz.

 

 

Je garde surtout au coeur cette belle chanson, Le mariage de Marie la Bretonne, reprise autrefois par les Tri Yann, et que chantait aussi Claude Leroux du temps du Stivel à Guilers, Finistère Nord.

 

 

Je vous renvoie à un dossier hyper complet écrit pas son ami Fred Hidalgo, dans son blog amoureux de la chanson: http://sicavouschante.over-blog.com/.

 

 

Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans Chanson coup de coeur
commenter cet article
7 janvier 2014 2 07 /01 /janvier /2014 16:53

Quand j'étais ado boutonneux, je chantais "All I have to do is dream", à deux voix avec ma soeur. J'en ai gardé un souvenir ému des Everly Brothers, et un goût pour la ballade un peu sirupeuse, à la mélodie intelligente et suave à tomber. Comme disent Voulzy et Souchon: "ça fait pas pipi loin mais qu'est ce que ça sonne..."

Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans souvenir une chanson coup de coeur
commenter cet article
28 décembre 2013 6 28 /12 /décembre /2013 16:29

"Les élites françaises n'ont pas été entraînées à réussir dans le monde mais dans le centre de Paris."

 

Simon Kuper (journaliste, éditorialiste dans le Financial Times)

cité dans Le Monde du 28 décembre dans l'article "Internet rebat les cartes du pouvoir"

Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans La phrase du jour
commenter cet article
21 décembre 2013 6 21 /12 /décembre /2013 12:54

J'y allais un peu à reculons, en me disant: "ouais, encore un film militant, un peu chiant, mais bon...y a que ça à voir ce soir à Carhaix, alors, tant pis". J'avais tort! C'est un film formidable, qui ne se contente pas de faire fleurir de bons sentiments.

 

Le sujet: dans le quartier des Minguettes, à Lyon, en 1983, des jeunes cherchent comment lutter contre le racisme ambiant, contre les actes violents, de plus en plus nombreux en France à cette époque contre les immigrés et les enfants d'immigrés. Quelques uns d'entre eux, dont l'un qui a été blessé par balle, décident de marcher entre Marseille et Paris pour crier sans violence leur révolte. On suit leurs progression, difficile, les conflits, les doutes...Et c'est une vraie réussite de cinéma. Tous les comédiens sont excellents, il y a Djamel Debbouze, dans un personnage déglingué, et il y a Charlotte le Bon, qui n'a pas un premier rôle, mais elle est craquante à chaque instant, et tous les autres. Allez y, bon dieu! il va disparaître bientôt, ce serait trop dommage!

 

Et si vous êtes très attentif, vous pourrez identifier l'un des figurants dans la scène de grand débat avant l'arrivée à Paris: Elie Guillou!  On l'aperçoit pendant une ou deux secondes, paraît-il : la gloire, quoi!

 

Réal : Nabil Ben Yadir

Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans ciné Coup de coeur
commenter cet article