Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 octobre 2012 5 05 /10 /octobre /2012 06:14

Visuel-ppal-Rue-Poullic-al-Lor.jpg

 

Ca y est : "Rue Poullic Al Lor" doit commencer à être dans les bacs, et il devrait être en téléchargement d'ici une quinzaine. 

 

Si j'en crois les premières réactions, il est plutôt riche en mots et en sens, et de temps à autre un peu de légèreté ne nuit pas. "Les adieux de la gitane" est une chanson pour le plaisir de faire de la musique. Dans un mode oriental, c'est une récréation sonore et guitaristique, sur le crépuscule d'une passion plutôt macho et violente, puisque le mec a un couteau...La surprise, c'est que la gitane est prête à s'embarquer sur un bateau avec son nouvel amoureux. Des gitans marins, on aura tout vu. Où va donc se nicher la bretonnitude? 



Les adieux de la gitane (extrait)










Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans Mes albums
commenter cet article
3 octobre 2012 3 03 /10 /octobre /2012 12:40

Nos enchanteurs, c'est un blog autour de la chanson, un "gros" blog par le nombre de visites. Pas moyen de le copier, donc je vous mets juste le lien : 


http://nosenchanteurs.eu/index.php/2012/10/03/gerard-delahaye-autobiographique/


GD chapeau

 

Car aujourd'hui on y trouve un compte rendu de Michel Kemper sur l'album de votre serviteur "Rue Poullic al Lor". Il parle beaucoup de la "tristesse" de cet album, et ça me chiffonne un peu car pour ma part je n'y sens pas de tristesse. Un genre de mélancolie sans doute, devant le temps qui passe, un sourire amusé et tranquille sur les amours d'autrefois, des souvenirs émus de gens disparus, quelques chansons aussi qui racontent des histoires qui n'appartiennent pas qu'à moi...Mais pas de tristesse de mon côté, me semble t-il. 

 

Evidemment, on préfère quand les gens aiment, ou sont touchés de la façon qu'on imaginait. Mais justement, c'est toujours étonnant et passionnant de recevoir des réactions sur un album une fois qu'il est parti dans la nature : il ne vous appartient plus, et chacun peut en faire sa matière, sa chose, l'assembler à sa propre vie : pour moi c'est fini, mais pour celui qui écoute, c'est vivant ! Merveille...


PS : si vous fouillez dans les articles précédents de ce blog, il a également chroniqué les albums récemment parus de Patrick Ewen et de Melaine Favennec


Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans Mes albums
commenter cet article
1 octobre 2012 1 01 /10 /octobre /2012 07:18

"40% de l'eau douce en France sert au refroidissement des centrales nucléaires"

 

Jérémy Rifkin, en conférence hier, 30 septembre à Rennes

 

Jeremy-Rifkin.jpg

Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans La phrase du jour
commenter cet article
28 septembre 2012 5 28 /09 /septembre /2012 16:34

Jean Michel Kajdan est un guitariste exceptionnel, et qui plus est, un excellent musicien (un jour je vous causerai de la différence qu'il peut y avoir entre les deux !). Outre ses albums solos, il a joué avec toutes les stars françaises : Jacques Higelin, Michel Jonasz (Olympia, Concert Amnesty Intl à Bercy), Eddy Mitchell, Odeurs, Catherine Lara, Joe Dassin, Robert Charlebois, Alain Chamfort, Patrick Juvet, Coluche, Alain Souchon, Jean-Jacques Milteau… pour ne nommer qu’eux (je repique de sa bio sur son site). Il a même joué avec moi sur deux albums : "La Princesse Dorothée", dont il a été réalisateur en 84, et "Chansons de toutes les couleurs" en 90. C'est vous dire s'il est bon !  

 

Kajdan.jpg

 

Mais voici qu'il a eu une idée de génie pour associer à son prochain album un max de monde : jouer un énorme accord de SOL à plusieurs, voire même...plus que plusieurs  ! Vous aussi vous pouvez y participer, et serez sur le générique de l'album. Il y a juste quelques normes techniques d'enregistrement à respecter, vous les trouverez sur son site: 

www.kajdan.com

 

Jouer un SOL à cinquante ou cent, ou deux cents, ou même un miyion de guitaristes ! (là, je ne sais pas s'il ferait une affaire, ça lui coûterait un max en montage et en papier dans le livret du CD rien que pour citer tout le monde). Allez ! je m'y mets dès que mon ordi de MAO est réparé ! On a jusqu'au 31 octobre à minuit pétante. 

Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans guitares
commenter cet article
27 septembre 2012 4 27 /09 /septembre /2012 07:52

Entendu à la radio cette déclaration d'un élu de la communauté de communes du Méné (Côtes d'Armor) qui fait un effort colossal vers l'autosuffisance énergétique

 

"Une éolienne fait beaucoup moins de bruit quand elle vous appartient".

 

eoliennes.jpg

Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans La phrase du jour
commenter cet article
26 septembre 2012 3 26 /09 /septembre /2012 08:23

Heureuse découverte ce matin, merveille ! Il y a longtemps que je n'avais pas écouté des chansons aussi douces, musicales, riches...Il y a tout...enfin des harmonies à plus de trois accords...Ci dessous une vidéo, qui ne rend pas vraiment justice aux arrangements : allez écouter le son de l'album. C'est un vrai bonheur !

 


Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans coup de coeur
commenter cet article
20 septembre 2012 4 20 /09 /septembre /2012 15:50

On me demande parfois comment je joue tel ou tel morceau à la guitare, et je suis souvent bien en peine de répondre. Bien sûr il y a des morceaux dont l'accompagnement est assez standard, et qui tient dans une grille d'accords. Mais souvent, sur cet instrument, chacun développe des petits trucs et ficelles qui au final, ajoutés et ajoutées les uns et les unes aux autres font "le son", un mélange de phrasé, d'attaque et de retenue, d'énergie...Bref, la personnalité du musicien.  


Moi, je n'ai pas du tout l'impression d'être un guitariste remarquable par sa technique: je ne suis pas du tout virtuose. En revanche, j'ai un jeu un peu particulier, qui a émergé à force de milliers d'heures passées sur la guitare, et aussi à travers des expériences parfois...douloureuses. Exemple : allez vous faire entendre dans un bistrot où trente personnes accoudées au bar vous ignorent et discutent à bâtons rompus. Je vous parle d'un temps où on jouait sans sono, ou d'un temps à peine plus proche, avant les piezo, où je jouais ma guitare devant un micro dynamique, avec les coups de larsen qui vont avec. Pour résister, je me suis fortifié la voix, la main droite a cogné plus fort, j'ai abandonné les onglets et leur subtilité folk pour le médiator, nerveux et plus rock. 


C'est enregistré à l'arrache, et j'ai même laissé un "pain" pour vous décomplexer !

 

 

 

Pour jouer ce morceau, je commence par désaccorder ma corde grave de MI en RE. On a donc :

RE LA RE SOL SI MI. 

(donc DADGBE, et non pas DADGAD, qui serait RE LA RE SOL LA RE).

Vous croirez peut être jouer en RE, mais non : Le morceau est en SOL mineur. Ou plutôt, il s'agit d'une gamme modale dont je ne connais pas le nom (à l'aide les spécialistes !) :

 SOL LA SIb DO RE MI FA# SOL

(et pas de DO#, qui serait plus oriental) 

 

Je joue au médiator, mais il y a un balancier presque permanent entre la mélodie (que je joue sur les cordes de SOL et de RE medium) et la basse en RE grave, corde à vide, sur le temps 1 et 3, mais... pas toujours. Je pense que c'est la partie la plus difficile, car, c'est un "tic", un "truc" que j'ai développé peu à peu, qui m'est naturel, mais pas forcément facile à choper. Je vous laisse essayer, et je m'efforcerai de compléter les détails manquants en fonction des questions. 

 

Bon courage !


 

Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans guitares
commenter cet article
18 septembre 2012 2 18 /09 /septembre /2012 14:19

Après le CNM, l’An 01 ?

Communiqué des Allumés du Jazz du 13 septembre 2012


Le projet Centre National de la Musique, serait abandonné, on s’en réjouira. L’association de préfiguration de ce Centre National de la Musique, elle, continuera à être entendue, on se demande bien pourquoi et au nom de quelle compétence. La sinistre aventure du Centre National de la Musique, entreprise de normalisation faisant émerger un dérisoire concept de « filière musicale », mot béquille dont chacun se gargarise à foison comme s’il signifiait quelque chose, aura atteint un triple but : confusion, désarroi et faux‐semblants sont devenus les pénibles atours de nos activités.


Comment considérer une industrie qui a été incapable d’imposer le prix unique du disque ou la tva réduite à 5,5%, pour faire de ce disque un objet comparable au livre (qui lui bénéficie de ce régime depuis 30 ans) ? Comment considérer une industrie qui n’a eu de cesse de s’emparer des plus petits dénominateurs communs, brocardant la musique pour des profits toujours plus forts, la minimisant à l’extrême, la staracadémisant, pour en faire au mieux un objet‐cadeau de la technologie soudain plus juteuse ? Comment pardonner une industrie, si peu soucieuse de création, qui soudain s’en prend à des gamins ‐ pirates pour excuser son infinie négligence ? Décidément non ! Comme nous l’écrivions dans notre communiqué du 1er juillet , nous n’avons rien à voir avec cette supposée « filière musicale », nous avons à voir avec le monde, ses joies et ses souffrances, avec tous ceux qui oeuvrent en ce sens. Là est notre « corporation » ! Là est l’endroit où notre petitesse est grande, où nous pouvons être reconnus, défendus, aidés.

 

Voir l'article : "il n'existe pas de filière musicale"

 

L’abandon du Centre National de la Musique génère un concert de protestations effarouchées ou faisant mine. On y reconnaîtra peu de musiciens. Impossible de nous associer à ces cris si peu musicaux et vaguement criminels qui prétendent que « La France est en retard sur les autres pays qui eux n'ont pas peur du marché, l'avenir de la culture c'est le marché ».


Pour nous, cet abandon est la moindre des choses. Mais la moindre des choses ne permettra rien de plus tant que nous ne serons pas considérés pour ce que nous sommes : de véritables artisans amoureux de leur authentique métier et conscients de ce qu’il peut encore pour le monde. À ce titre, nous souhaitons être entendus, véritablement entendus.


Les Allumés du Jazz

Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans humeur !
commenter cet article
16 septembre 2012 7 16 /09 /septembre /2012 21:13

Je me souviens du choc quand cette chanson arrive dans le générique de fin du film "Pleasantville" : j'ai eu des frissons. Et si j'aime , of course, la chanson de Lennon, je préfère encore celle ci, plus lente, très blanche dans l'interprétation, sans fioritures, juste la voix un peu voilée de Fiona Apple.

Quant au clip, je veux bien qu'on m'explique comment il est possible d'intégrer aussi bien un personnage dans des plans où il n'était pas. Car, arrêtez moi si je me trompe : autant que je me souvienne, Fiona ne joue pas dans le film. Son image aurait été incrustée? Là je rends les armes, c'est trop fort, et aussi trop beau, car sa présence tranquille et sereine au milieu de ces scènes de violence destructrice crée un balaize contraste. Film à voir ou revoir d'urgence. Chanteuse et répertoire à rencontrer d'urgence !

 

 

 



 

 

 

Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans coup de coeur
commenter cet article
11 septembre 2012 2 11 /09 /septembre /2012 10:02

Ayé, il existe !

Rue-Poullic-le-CD-en-main.jpg


Les souscripteurs ne vont pas tarder à recevoir les albums. Quant aux autres...Il leur faudra attendre la mise en rayons (fin septembre Patrik Ewen, début octobre pour Delahaye et Favennec

Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans Mes albums
commenter cet article