Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 juillet 2012 4 26 /07 /juillet /2012 07:44

un mot, plutôt qu'une phrase : que signifie pour vous "maître toilier". Je l'ai entendu hier dans une conversation avec une correspondante au vocabulaire relevé et je dois dire que j'ai mis un moment à comprendre qu'elle parlait de..."webmaster". Je connaissais "webmestre", mais là, c'est encore plus joli non? Vive la belle langue ! 






Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans La phrase du jour
commenter cet article
17 juillet 2012 2 17 /07 /juillet /2012 20:44

 

GD chapeau

 

La nuit tombe. Sur un abribus, en hiver à Paris, une affiche : une fille magnifique nous tend les bras. On croirait qu'elle vole. Sous l'abribus, recroquevillés dans leur sac de couchage, deux SDF. J'ai vu là un calvaire, une descente de croix : on est breton ou on ne l'est pas...Marylin serait la vierge, berçant tendrement tous les paumés de la terre. Je vous l'ai déjà dit : je suis tombé dans le bénitier quand j'étais petit. 

 

 

Sainte Marylin des losers

 

 

 

1er octobre : la souscription est terminée...Il va falloir aller en magasins, ou commander au prix "normal"...

 

 



 

 

 


 

  


Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans Mes albums
commenter cet article
16 juillet 2012 1 16 /07 /juillet /2012 15:32

Depuis que j'ai vu (revu) le film de Stephen Frears "Mrs Henderson presents", je suis obsédé par cette magnifique chanson. Will Young a une voix d'ange, et la séquence correspondante dans le film est une merveille d'émotion. 

 

Harmoniquement, c'est coton, ça me donne du fil à retordre, mais cette mélodie est un ruban de soie. 

 


Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans coup de coeur
commenter cet article
15 juillet 2012 7 15 /07 /juillet /2012 06:16

GD chapeau

 

 

J'ai entendu ce proverbe, ou est ce un court poème? cité par Yvan Levaï dans la revue de presse de France Inter Dans les heures qui suivaient j’en ai fait une chanson. Je ne sais pas d’où il vient. Je vois un paysage d’Europe Centrale, et une fille très brune qui chante, une cigarette entre les doigts, un verre à la main. 

  

C'est devenu cette chanson, avec très peu de mots, beaucoup de musique.  

 

raisins gelés, proverbe

 

 




1er octobre : la souscription est terminée...Il va falloir aller en magasins, ou commander au prix "normal"...

 

 

 

Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans Mes albums
commenter cet article
12 juillet 2012 4 12 /07 /juillet /2012 06:14

Changeons un peu de sujet. Rien à voir avec la chanson...

 

Le grand stade de Londres est baptisé du nom des ses sponsors et financeurs : "Emirates". Les Londoniens ne s'en étonnent plus. Il faut dire aussi que nos voisins sont plus facilement que nous acquis au libéralisme et au mécénat privé. On y vient, puisque il y a maintenant au Mans le MMArena. Dans ce stade Emirates, on pourra bientôt peut être voir courir après un ballon le PSG : le grand club parisien est en effet sponsorisé par les mêmes.


voile-foot-feminin.jpg

 

 

Et, encore mieux, quand le foot féminin aura pris un peu d'ampleur, on ne sera pas plus surpris que ça d'y voir des femmes voilées se disputer la balle. La Fifa (fédération internationale de foot) vient en effet de trancher : le voile n'est pas un élément "religieux", non, il est un élément "culturel". Nuance de taille qui permet de contourner les règlements et de donner satisfaction aux fameux émirats. On aura donc droit à des équipes voilées aux matches de foot des JO. C'est déjà un pied dans la porte. Les pétrodollars main dans la main avec le Coran extrême. 

 

  

Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans humeur !
commenter cet article
10 juillet 2012 2 10 /07 /juillet /2012 09:46

 

GD chapeau

      Les précédents extraits sont ici : Rue Poullic al Lor - Cendres et feu -

 

Une chanson à l'image de Brassens qui chantait "Moi mes amours d'antan c'était de la grisette..." : sans vouloir me comparer au maître, l'âge qui avance permet de contempler les souvenirs amoureux avec un brin de distance et d'humour. Essais ratés, déconfitures de jeunesse, images de beautés croisées à une époque où l'on se plaisait à confondre amour et désir : les fils en sont parfois tant entremêlés que le motif de la tapisserie en devient souvent illisible. Et on se traîne alors, tel le capitaine Haddock, assoiffé dans l'immensité du désert, toujours assoiffé, jamais tout à fait rassasié. Et cette soif si profonde ne s'éteint pas par l'eau mais par le feu.

 

Jusqu'à ce que...Mais c'est une autre histoire !


 

Désert du désir

 

1er octobre : la souscription est terminée...Il va falloir aller en magasins, ou commander au prix "normal"...

 

 



Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans Mes albums
commenter cet article
6 juillet 2012 5 06 /07 /juillet /2012 17:28

GD chapeau

 

Troisième épisode du feuilleton nouvel album "Rue Poullic al Lor", à sortir en septembre / octobre

Le premier épisode est ici

 

"Cendres et feu": Une histoire d'amour sur une vie entière, en quatre chapitres, quatre couplets autour de l'image de la cendre et du feu, de la brûlure violente de l'adolescence à la cendre finale. Il y a forcément quelques références à la religion, vu que je suis tombé dedans quand j'étais petit, comme pas mal de ceux qui ont mon âge. "Tout finit en cendres, mais rien ne vaut le feu".

 

 


Nouveauté : je me suis mis à l'électrique depuis deux ans, avec le Trio EDF et...j'adore ça ! Cette chanson me paraissait un peu fade avec juste une guitare acoustique : l'amour est sucré, l'amour est amer, l'amour est doux, l'amour est violent, l'amour caresse et l'amour brûle: il me fallait de l'électricité. Tiens, voilà qui ferait presqu'une chanson nouvelle... 

 

Et comme toujours, ci-dessous, le bulletin pour souscrire à cet album ou / et à ceux de mes deux potes, Patrik Ewen et Melaine Favennec

 

 

1er octobre : la souscription est terminée...Il va falloir aller en magasins, ou commander au prix "normal"...

 

 

Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans Mes albums
commenter cet article
3 juillet 2012 2 03 /07 /juillet /2012 15:44

 

GD chapeau

 

Salut les amis ! Evénement, (pour moi !) car je vais commencer à vous présenter mon nouvel album qui sortira à la rentrée. Que je vous dise deux choses, en préambule :

1- Ce n'est pas un album pour les enfants, on s'en rendra vite compte dans les premières chansons.

2- J'ai tout fait tout seul dans cet album, guitares, bien sûr, mais aussi basses, violons, voix, choeurs... Défi ou désespoir? Non : juste un petit challenge qu'on se lance comme ça, pour jouer. Comme celui de chanter avec un orchestre symphonique (je l'ai fait, en 89 au Festival des Tombées de la Nuit - merci Jean Bernard Vighetti - expérience merveilleuse, très instructive, mais extrêmement stressante) ou celui de faire un album voix guitare, je l'ai fait aussi : c'était "Guillou pour les intimes" sorti en 2001. Cette fois, il fallait changer, j'avais envie de musique, mais aussi de prendre mon temps...Alors voici donc le résultat.  


 

 

Comme il se doit, on commence par le titre éponyme : "Rue Poullic al Lor".  Tous les Brestois connaissent cette rue, raccourci bien pratique quand on va de la gare vers l'est du Port de Commerce. J'y ai eu une amourette il y a ...longtemps, et en y mélangeant deux ou trois autres, ça donne cette petite aventure joyeuse et ironique, avec un petit coup de chapeau au passage à ma maman partie depuis vers les étoiles...

 

Vous connaissez le principe : il y a une souscription en cours, sous l'égide de Dylie Productions, et qui regroupe avantageusement ce prochain album solo avec ceux de Melaine Favennec et de Patrik Ewen, qui sortiront aussi à la rentrée. La voici : 


 

1er octobre : la souscription est terminée...Il va falloir aller en magasins, ou commander au prix "normal"...

 

 


Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans Mes albums
commenter cet article
26 juin 2012 2 26 /06 /juin /2012 20:51
Allez ! Pleurez de bonheur !

Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans coup de coeur
commenter cet article
16 juin 2012 6 16 /06 /juin /2012 07:34
"Liz Caroll et Roland Conq + Ronan Pinc au Festival des Ouïes de Ruca" : rien que ce titre est une sorte d'"abracadabra", formule magique qui fait surgir de la musique dans un lieu mystérieux du côté de Matignon (non , pas celui auquel vous pensez). 

Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans coup de coeur
commenter cet article