Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 janvier 2012 7 01 /01 /janvier /2012 22:19

Regardez cette vidéo : c'est de la beauté pure et abstraite. Les mathématiques expliqueraient probablement cette danse magique. Mais j'imagine les millions d'ondes qui nous environnent, nous traversent, nous façonnent aussi sans doute. Nos neurones et nos cellules doivent danser avec cette élégance. Nous sommes tous des poètes qui s'ignorent.

 

 
Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans coup de coeur
commenter cet article
31 décembre 2011 6 31 /12 /décembre /2011 07:39

pourquoi-les-mechants.jpg

Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans humeur !
commenter cet article
28 décembre 2011 3 28 /12 /décembre /2011 20:13

A la demande d'amis qui ne peuvent pas y accéder, voici ci dessous la copie en pdf d'un article du Monde (là je suis carrément un rebelle, car normalement, cet article semble réservé seulement aux abonnés...dont je fais partie. Mais je vous conseille fortement LeMonde.fr, si vous avez les moyens et voulez éviter un journal papier par jour) sur une possible mise en surveillance par l'inspection académique des chansons chantées à l'école....ça commence dans le Loir et Cher. 

 

 

 

Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans humeur !
commenter cet article
28 décembre 2011 3 28 /12 /décembre /2011 09:01

Le Cri du Coyote recommande l'album du Trio EDF !

 


Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans Trio Ewen Delahaye Favennec
commenter cet article
26 décembre 2011 1 26 /12 /décembre /2011 08:20

Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans Trio Ewen Delahaye Favennec
commenter cet article
17 décembre 2011 6 17 /12 /décembre /2011 10:55

 

emotions colere clr"Les enfants sont un public formidable", voilà une phrase qu'on entend souvent, et le plus souvent j'acquiesce abondamment : c'est vrai, ils sont "nature", ils sont "spontanés", ils sont "frais"...Mais vu de la scène, ils peuvent aussi être très cruels et méchants. Comme les pirates de ma chanson, ils ont une spontanéité dans le plaisir, fût il un peu sadique, à torturer celui qui vient s'affronter à eux dans un moment où leur énergie n'est plus encadrée : fatigue, énervement dû à la météo, chahut soudain qui dégénère, ennui...Ou tout simplement parce qu'on les a provoqués, sans être ensuite capable de contrôler ce fauve qu'on a libéré.


Voilà les pirates!

 

 


Je ne connais pas bien la problématique du théâtre, qui est différente, mais quand on chante pour les enfants, la difficulté et une partie du "grand art", ce n'est pas tant de les faire "participer", comme on dit : rien de plus simple, il suffit de les lancer dans une répétition quelconque, un chant à répondre par exemple, et hop, ils démarrent bille en tête. La question est : comment ensuite les ramener à l'écoute, et leur faire parcourir le voyage en notre compagnie?

Car un spectacle, un concert, c'est un voyage qu'on partage du début jusqu'à la fin, mais ils ont vite fait de sauter du wagon pour s'en aller batifoler ailleurs entre eux, sourds et aveugles à ce qui se passe sur scène, enfermés dans leur petit délire qui les exclut du voyage commun. Et à ce moment là, tout est perdu, plaisir, chansons, partage...Fini !

Je raconte souvent une de mes premières expériences à la fin des années 80, à l'occasion d'une fête d'école à la Gacilly, en clôture d'une journée harassante de défilés, de danses, de jeux, et j'étais censé être la cerise sur le gâteau. Je chantais sur une remorque de camion (!), en plein air. J'avais bien quelques doutes sur la configuration du lieu et du moment, mais on m'a répondu : "mais non, vous allez voir, ils sont très gentils nos enfants" (phrase mille fois entendue depuis). Dès la deuxième chanson, les petits anges sont devenus des diables. Ils hurlaient au lieu de chanter, et dès la troisième, les petits bouts de choux si gentils, si adorables, se sont mis à m'invectiver, à m'insulter ("caca ! pipi!" au début, puis : "connard ! enculé", si, si, ils l'ont fait! ), à me cracher dessus, et j'ai dû quitter la scène vaincu, après la quatrième.

 

arc en ciel 3Allez, je vous offre un arc-en-ciel glané au cours des milliers de kilomètres parcourus ce mois ci, après un beau concert à Bouvron, où je me suis réjoui d'avoir 25 années d'expérience pour canaliser cette belle énergie, et leur donner du plaisir (et à moi aussi !).

 

 

 

Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans Le métier de chanteur
commenter cet article
14 décembre 2011 3 14 /12 /décembre /2011 07:44

 

pere noel

Comment évoquer Noël, le renouveau, l'espoir, sans emprunter au registre chrétien dans lequel on baigne depuis des millénaires? Pas évident comme problème. Je  m'y suis frotté avec cette chanson, qui a un air de cantique mais qui n'en est pas un. Néanmoins il paraît qu'on la chante dans certaines églises : comme quoi, on n'échappe pas à sa culture !

Un coup de chapeau au passage à Gildas Beauvir, qui est l'arrangeur de l'ensemble de cet album, il a fait du beau boulot. Et à Nane Lédan, qui est au violon dans cette chanson. Elle nous a quittés il ya déjà longtemps, après avoir transmis la passion de cet instrument à une multitude d'enfants. 

 

 

Noël c'est une graine dans l'hiver

 

Gérard Delahaye

Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans Mes albums
commenter cet article
10 décembre 2011 6 10 /12 /décembre /2011 12:53

pere noelAllez ! C'est Noël, alors en voici une autre, toujours extraite du même album: "les Trois Sapins", un adorable chanson. Paroles et musique : Gildas Beauvir. Attention, ce disque c'est pas trouvable dans l'état actuel des choses. J'ai eu des échos, car on me dit tout : certains d'entre vous l'ont demandé dans les magasins, mais macache : je vous ai esspliqué pourquoi dans un chapitre précédent. Dommage, hein?  

 

 

Les Trois Sapins

 

 

 

Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans Mes albums
commenter cet article
6 décembre 2011 2 06 /12 /décembre /2011 14:02

Le web, c'est du saute mouton, et cette phrase semble une mouche qui se pose ici, puis là...Elle est en vogue en ce moment, je l'ai reçue de Marc Nadau, qui l'a empruntée je ne sais où...Peut être même dans le texte original allez savoir : 


      "Les hommes politiques et les couches doivent être changés souvent...Et pour les mêmes raisons."


      Georges Bernard Shaw, 1856-1950, Prix Nobel de littérature en 1925


Mea culpa : après réflexion, je regrette de faire circuler cette phrase. C'est le genre de phrase "tous pourris" qui mène au désastre. Les hommes et les femmes politiques sont des gens nécessaires et indispensables. Si vous n'êtes pas satisfaits de ce qu'ils accomplissent, votez ! Si vous vous sentez capables de faire mieux : présentez vous aux élections ! Pour le reste, puisqu'il y a forcément des dérapages parfois, c'est humain, mobilisons nous pour que la justice soit réellement indépendante : c'est une garantie de lessive pour laver les couches sales. Comment ? Oui, je crois au civisme...

Comment désamorcer l'impact de ce genre de jugements, deux mesures urgentes : non cumul et limitation du nombre de mandats. On est total hors sujet non ? On n'est pas censé parler de chanson ? Ben oui...C'est une petite excursion "hors chant". 

 

200px-George_bernard_shaw.jpg

Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans La phrase du jour
commenter cet article
5 décembre 2011 1 05 /12 /décembre /2011 10:27

pere noel

Encore une chanson de "Aujourd'hui je suis Père Noël" , dont j'ai fait la musique et Fabienne Ogier les paroles. Il y a des choeurs d'enfants, dans cette chanson, et depuis 20 ans vous pouvez imaginer que ces enfants ont un peu grandi. Il y a notamment dans ces choeurs une petite chanteuse  qui a fait du chemin...Qui aurait pu croire qu'elle ferait partie d'un duo "trash breizh" : Maion et Wenn : http://www.maionetwenn.net/  dont je peux vous dire qu'il faut avoir le coeur bien accroché pour écouter leurs "beuglades d'amour" : on est loin de "papier-cadeaux" ! Et elles sont formidables !


Papier-cadeaux

Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans Mes albums
commenter cet article