Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 septembre 2011 1 19 /09 /septembre /2011 09:24

On reconnaît un grand maître au nombre d'élèves qui l'ont dépassé. 

Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans La phrase du jour
commenter cet article
14 septembre 2011 3 14 /09 /septembre /2011 08:06

Abonnez vous au chanteur public pour 3 € par mois !


Ce n'est pas parce que je le connais très bien que je vais me priver de vous parler ce cette très bonne idée qu'a eue (notez l'accord du participe passé ! ouais !) Elie Guillou avec "Le Chanteur Public"! 


paris brest

 

Aujourd'hui, le marché du disque est en pleine déconfiture. Un album à petit budget comme Kan Tri Men (il sort bientôt, mais la souscription est close, sorry !) coûte entre 25 et 30.000 €, aussi cher, sinon plus, qu'il y a dix ans, et on en vend 2 ou 3 fois moins. Mais se passer d'un album, est ce possible? Non ! c'est la carte de visite, c'est une façon de passer une étape, pour le public, comme pour l'artiste. Economiquement, c'est une opération blanche, ça ne rapporte rien, à notre échelle en tout cas, rien que (on l'espère) de quoi faire un autre album ensuite, ce qui n'est déjà pas si mal : on se console comme on peut !  


visuel ppal recto PETIT


C'est vrai, argent et musique c'est un sujet qui me turlupine sérieux. Sans doute parce que dès mes débuts à l'orée des années 70, je me suis confronté à cette question à travers l'expérience de Névénoé (le lien vous amènera à ce que j'ai écrit précédemment sur cette petite aventure musicale, bretonne, amicale, et utopiste) : on était de façon tripale contre cette société de l'argent, et on voulait trouver des solutions différentes...On voit aujourd'hui comment notre génération s'en est sortie : c'est encore pire qu'avant ! 


Chez Névénoé (ce lien mène vers le deuxième épisode), à force de ne pas prendre en compte les impératifs économiques, on a fini par mettre la clé sous la porte et chacun est parti de son côté. Pas fâchés, mais un peu déçus : ça nous a servi de leçon pour la suite. 


Un artiste quel qu'il soit est toujours en déséquilibre entre le désir de "création pure" (je mets exprès des guillemets pour le deuxième degré) et la nécessité de vivre de cette création qui ramène au casse croûte. 


Je zappe le débat sur le piratage. Ceux qui copient trouvent ça tellement évident que ça en devient irrationnel. D'ailleurs, on ne se pose même plus la question, on copie, et on trouve ça normal. Mais sans argent, les gars, pas de musique, ou juste des millions d'amateurs qui échangent les produits de leur hobby sur Myspace et vont chanter et jouer gratos dans des milliers de bistrots pour des gens qui s'en fichent.. Actuellement, des tas de solutions sont inventées pour irriguer l'économie musicale : MymajorCompany, par exemple, qui est un genre de souscription géante autour d'un artiste, et bien d'autres. 


Elie Guillou, lui, invente carrément un nouveau concept, qui dépasse la chanson et s'ouvre à la création de l'artiste en général : vous vous abonnez à l'artiste, à son flux de créativité, vous lui faites confiance, et en échange vous recevez non seulement des albums, mais aussi des chansons personnalisées si vous le souhaitez, des concerts à la maison, le suivi de ses aventures mutiples, etc. Allez visiter le site qui vient d'ouvrir, il l'explique en long et en large, et en plus, le site est très agréable à l'oeil. 


 


 

 

Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans Le métier de chanteur
commenter cet article
25 août 2011 4 25 /08 /août /2011 07:19

Voici une petite vidéo pédagogique sur la dette et la création de l'argent. J'étais plein d'espoir : "je vais enfin comprendre". Mais c'est assez décevant au bout du compte. Néanmoins, ne manquez pas les quelques phrases choc qui concluent l'exposé. Et si vous avez d'autres pistes sur ce sujet...(ok, ça n'a pas de rapport avec la chanson...Quoique : écoutez l'extrait "Kerviel Blues" sur ce blog...)

 


Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans Hors sujet !
commenter cet article
12 août 2011 5 12 /08 /août /2011 07:16

 

Dans le même esprit que le précédent, mais plus enraciné...(Merci à Alain !)

D'accord, ça n'a pas grand rapport avec la chanson, mais faut bien escapader un peu, non? 

 

Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans coup de coeur
commenter cet article
11 août 2011 4 11 /08 /août /2011 10:24
Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans coup de coeur
commenter cet article
23 juillet 2011 6 23 /07 /juillet /2011 21:58

 

Ibrahim Qachouch, l'un des interprètes de cette chanson, qui serait aussi l'un des auteurs, a été retrouvé égorgé à Hama. 

 

Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans coup de coeur
commenter cet article
23 juillet 2011 6 23 /07 /juillet /2011 08:14

Un festival qui commence à 11h et se termine à 16h ? ça existe ! Avec une centaine d'artistes sur scène et dans les allées, Rockissimômes de Sablé sur Sarthe fêtait jeudi son 30ème anniversaire sous la pluie, ce qui n'a pas empêché une fréquentation de quelques 10.000 gamins, transportés par des centaines de bus depuis 150 bornes à la ronde. Ils partent le matin au centre de loisirs, reviennent le soir tout embrumés, et lessivés, j'imagine, d'avoir voyagé, joué, chanté, dansé, arpenté le parc du château dans tous les sens, contents d'avoir vécu une parenthèse magique pendant leurs vacances d'été.

 

Arrivée des minots dans le parc...

IMG 0152

Les artistes se démènent et s'escriment à les intéresser. Ce n'est pas évident, je peux vous l'assurer : le plein air, surtout quand il bruine comme ce jeudi, pousse plutôt à la déconcentration, on regarde à gauche, à droite, on discute, on pense à autre chose, et de temps en temps on regarde la scène.

 

La grande scène, bien avant l'arrivée massive des groupes...Site magnifique devant la rivière. Hélas, il pleut.

IMG_0154.jpg

Moi je suis sur une petite scène, ce qui me va tout à fait pour un plein air. Avantage par temps pluvieux : elle est couverte, avec une partie couverte aussi pour le public ! Et quand la pluie se remet à tomber, un quart d'heure après le début de mon concert, les oiseaux qui n'ont pas la chance de bénéficier de l'abri du toit s'envolent aussi sec. Mais les plus motivés (qui sont aussi les plus protégés !) restent là, ceux qui avaient choisi d'être aux avant postes, et ça chante bien. Et vers 15h45, quand je vois dans les premiers rangs se lever un groupe qui craint sans doute de rater son bus, je me dis : "Gérard, tu vas abréger un peu, sinon, tu risques de finir devant une salle vide...". Final triomphal, of course et les centaines de groupes prennent le chemin du retour, nouvelle danse des bus , apparition des jeunes qui nettoient le terrain, il est 16h30, et tout est déjà fini.


On pourrait croire que les artistes font connaissance dans les festivals, mais en réalité c'est très fugitif : chacun est concentré sur son concert, et souvent disparaît vers d'autres aventures sitôt sa sortie de scène. J'ai quand même eu le temps d'apprécier le show d'Abel, un gars du Sud, batteur, chanteur et super animateur !  


Pique nique le midi...

IMG_0157.jpg

 

Hélas, mes maigres images ne rendent pas du tout compte de l'échelle de l'événement. Multipliez tout par 100...Et je vais faire une école de photo journalistique

Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans concerts
commenter cet article
9 juillet 2011 6 09 /07 /juillet /2011 08:25

Petit didacticiel pour les non initiés au parcours du son depuis le chanteur ou l'instrumentiste jusqu'à vos oreilles.

 

L'enregistrement : il y a plusieurs façons d'enregistrer de la musique. Celle qui semble la plus simple a priori consiste à jouer tous ensemble dans un lieu, chacun devant son micro, et on fixe tout ça sur une bande ou un fichier stéréo, hop, le tour est joué. Avantage de cette méthode : ce qu'on entendra au final, c'est de la "vraie musique" : les interprètes ont tous joué dans le même lieu, au même instant, avec une énergie partagée. Bien sûr, il faut que tout le monde soit présent au même moment, prêt à jouer. C'est parfait si tout le monde est parfait. Mais souvent, il y en a un qui fait une erreur, et selon le poids de l'erreur, il faut parfois tout refaire : c'est fastidieux et surtout, ça coûte cher ! Inconvénient : les modifications après coup sont quasiment impossibles : si on agit sur un élément, (niveau, graves, aigus...) on modifie l'ensemble.

 

revoxDans mon parcours, j'ai suivi les révolutions puisque j'ai enregistré en 70 un premier 45 tours directement dans la cire ! Georges le Coz avait un studio à Guipavas, et il y appliquait encore les techniques des années 50. C'est vous dire si la technique a évolué.(Ici, un Revox, la machine reine des années 50,60,70)

 

 

Depuis les années 60 et notamment les Beatles, la méthode a changé. Parmi les premiers, dans l'album Help, ils ont utilisé plusieurs "pistes". Alors qu'avant, tous les enregistrement se faisaient en 2 pistes stéréo, on pouvait "tricher "un peu, en copiant les premières prises sur un deuxième appareil , et ainsi de suite, mais la méthode avait ses limites, avec des pertes de qualité à chaque copie. Au début des années 60, on a rajouté des pistes, qui permettent d'isoler des parties : batterie, chant, etc, puis de les doser après coup les unes par rapport aux autres : c'est le début du mixage.

 

magnéto 24 pistesDe 1965 à 2000 Il y a eu une gabegie de piste, jusqu'à arriver à plusieurs dizaines sur une seule bande, et on en est venu à enregistrer une unique batterie avec une douzaine de micros, chacun d'entre eux renvoyant à une piste séparée, afin de distinguer  au mieux les éléments et des les colorer ensuite à loisir. Depuis une quinzaine d'années, tout le monde est passé au numérique : le nombre de pistes est virtuellement infini.

 

Je vous laisse imaginer le nirvana quand j'ai acquis en 80 une petite merveille : le magnétophone Tascam 4 pistes à cassettes : une vraie usine à gaz dans un volume minimal, et un prix abordable ! Tous mes rêves de compositeur ont enfin pu se réaliser. La technique est fondamentale pour avancer, inventer du nouveau. C'est sur cet appareil que j'ai fait tous les arrangements (quasi symphoniques, osons  le dire !) de Javagavoroc.

 

 

tascam-244.jpg

Tout ça pour vous dire qu'on est en cours de mixage sur l'album du Trio : c'est une étape cruciale, puisque c'est là que se met le point final à l'esprit d'un album.

 

Dans quelques jours, des extraits...

Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans Trio Ewen Delahaye Favennec
commenter cet article
6 juillet 2011 3 06 /07 /juillet /2011 20:56

 

Vous pouvez prendre les paris : info ou intox ?

réponse : Allez voir à cette adresse. Téléchargez le fichier, et allez écouter autour de 1H32'...Surprise !

 

Dans quelques jours, je vous dévoilerai ici les premiers extraits du prochain album  KAN TRI MEN. Le mixage bat son plein... 

Soyez attentifs,

ça sera fugitif ! 

 

 

Je vous rappelle qu'une soucription est lancée pour "Kan Tri Men", le prochain album du Trio Ewen Delahaye Favennec. sortie début octobre. 

Sauf si...Sauf si vous souscrivez en téléchargeant et en expédiant le bulletin de commande ! Ainsi vous recevrez l'album un mois avant tout le monde, nananèreu, un mois avant la sortie en magasins : vous vous ferez plaisir, vous nous donnerez un coup de main pour la production, et vous aurez droit à notre reconnaissance éternelle. Bien sûr, il y a des méthodes plus dignes du XXIè siècle, Paypal par exemple, marche bien itou : écrivez à contact@dylie.fr. Tout est sur le bon de commande.

Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE
commenter cet article
26 juin 2011 7 26 /06 /juin /2011 09:06

Pour ceux qui n'écoutaient pas France Inter ce matin, cité par José Artur : l'anagramme de Marine le Pen :

 

"Amène le Pire"

 

Je vous rappelle qu'une soucription est lancée pour "Kan Tri Men", le prochain album du Trio Ewen Delahaye Favennec. sortie début octobre. 

Sauf si...Sauf si vous souscrivez en téléchargeant et en expédiant le bulletin de commande ! Ainsi vous recevrez l'album un mois avant tout le monde, nananèreu, un mois avant la sortie en magasins : vous vous ferez plaisir, vous nous donnerez un coup de main pour la production, et vous aurez droit à notre reconnaissance éternelle. Bien sûr, il y a des méthodes plus dignes du XXIè siècle, Paypal par exemple, marche bien itou : écrivez à contact@dylie.fr. Tout est sur le bon de commande.

Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans La phrase du jour
commenter cet article