Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 avril 2011 7 10 /04 /avril /2011 07:31

Après quelques années d'écriture, Brassens note dans son cahier quelque chose comme ça : je crois que je ne suis pas un génie, alors je vais me contenter de mettre de la musique sur ma poésie. (je ne mets pas de guillemets : ma mémoire n'est pas très fidèle). Est ce Boris Vian qui aurait dit : « le génie est une longue patience? » On imagine les créateurs dans les fulgurances et les éclairs, et il y en a sans doute quelques uns qui sont de cette trempe. Allez voir l'expo à la Cité de la Musique, et vous comprendrez que la patience est une qualité indispensable au travail d'artisan. On peut y voir les brouillons de la chanson « le bistrot», et toutes les étapes de la construction : c'est du cousu main, ravaudé, repris sans cesse, recopié, retravaillé, modifié, jusqu'à cette version finale qui semble d'une évidence absolue, car chaque mot a été pesé, poli, minutieusement placé.

 

Dans un coin pourri
Du pauvre Paris,
Sur un' place,
L'est un vieux bistrot
Tenu par un gros
Dégueulasse.

Si t'as le bec fin,
S'il te faut du vin
D' premièr' classe,
Va boire à Passy,
Le nectar d'ici
Te dépasse.

Mais si t'as l' gosier
Qu'une armur' d'acier
Matelasse,
Goûte à ce velours,
Ce petit bleu lourd
De menaces...

 

Cet amour du métier est une consolation pour tous les besogneux (dont je suis!) capables passer des années à fignoler un petit refrain dont le monde entier se moque éperdument.

 

Et bien sûr, on y retrouve aussi ce brave homme, ce bon homme, cet homme bon, plutôt, tout à la fois ouvert et arcbouté sur ses convictions libertaires et individualistes, fidèle et intransigeant, un modèle d'humanité sans esbroufe, débordant de générosité.

 

Tout n'est pas sépia et noir et blanc dans cette expo, Joann Sfar y ajoute la touche de couleur indispensable dans des vignettes poilantes (grande taille les vignettes !) et c'est la rencontre de deux arts mineurs (comme aurait dit Gainsbourg) chanson et bédé, qui font tout à fait bon ménage. Courez y ! Mais allez y plutôt dès l'ouverture à midi : il paraît que sinon, c'est pourri de monde, et on se tord le cou pour voir quelque chose.


 

 

 

 






Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans coup de coeur
commenter cet article
28 mars 2011 1 28 /03 /mars /2011 14:06

C'est le rêve de tous et toutes : se sentir pile au bon endroit, au bon moment, sans se poser de question, jouir de l'instant présent avec intensité, dans l'amour, le travail ou le jeu, peu importe. On est si souvent distrait, éparpillé, cassé en mille morceaux par les sollicitations brouillonnes de notre esprit. Ça m'est arrivé hier.

Je présentais le spectacle « Quelle drôle de Terre ! » à Sainte Savine, banlieue de Troyes, dans un Festival jeune public: « Cours zy vite ! ». Et avec moi il y avait Vincent Burlot et Iwan Laurent mes deux complices musiciens, Dom' Thiboulet et ses 12 bras, capable de faire le son et la lumière en même temps, et un petit choeur de 25 enfants, des CM2 (Pascal Baillet, instit' enthousiaste) de l'école Lucie Aubrac. Evidemment, la justesse est loin d'être parfaite, on n'est pas dans une chorale, mais rythmiquement, ça assurait ! Ils avaient répété avec Gérard Fardet, un ancien des Octaves, et en vrai pro, il les a parfaitement coachés. Pas de chahut en scène (s'il y en a eu, je ne l'ai pas vu, ils sont derrière moi !).

Et le miracle de ce spectacle a opéré une fois de plus, encore plus magique dès qu'il y a des enfants qui chantent et apportent leur énergie à ces chansons de paix et d'espoir. Et vers le milieu, une fois passée la petite inquiétude du début, une fois entré dans l'acoustique un peu imprécise de la vénérable Salle des Fêtes :

 

maison_pour_tous_1297097732.jpg

 

entièrement remodelée pour le temps du Festival, je me suis dit : « Gérard, tu es un homme heureux, tu transportes les gens sur tes chansons, tu leur donnes du bonheur et tu leur donnes envie de vivre ». Que demander de plus ? Voilà des instants qui dédommagent largement de toutes les galères qu'on connaît dans ce métier, qu'on soit connu ou inconnu. Les enfants aussi étaient ravis, ça crevait les yeux. J'ai aussi eu droit au choeur chaleureux de cuisinières au grand coeur, qui nourrissent tout ce petit monde pendant une semaine entière avec de la cuisine "comme à la maison". 

La veille, on en a profité pour admirer le spectacle de la Compagnie BP ZOOM, que je vous conseille si vous souhaitez frôler le « mort de rire »! 

Merci à tous ceux qui permettent des moments si intenses et lumineux.

 

 

Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans concerts
commenter cet article
13 mars 2011 7 13 /03 /mars /2011 13:24

- Lady Nancy Astor: Winston, if you were my husband, I'd poison your tea !

- Churchill: Nancy, if I were your husband, I'd drink it...


Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans La phrase du jour
commenter cet article
9 mars 2011 3 09 /03 /mars /2011 08:00

Je passe en boucle son album "Kongo Magni" et je ne m'en lasse pas.  Il m'est arrivé il y a quelques années de faire un boeuf avec un autre Boubacar (Barri Souleimane) un collègue africain de Pierre Yves Prothais, et j'en ai un souvenir ravi. Il joue aussi sur sa guitare un genre d'open tuning un peu tordu (comme tout open tuning quand on le découvre : tous les doigtés sont modifiés, autant réapprendre son instrument !). Il me semble avoir compris que feu Ali Farka Touré utilisait le même. En trois secondes on est transporté.


Mais  ce qui me plaît le plus, c'est le détachement du chant, la tranquillité, et l'alliance de ce chant tranquille avec le phrasé de guitare. Heureux ceux qui ne connaissent pas encore: ils vont être comblés. Comment qu'il disait Nino déjà ? "je voudrais être noir".

 

 

Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans coup de coeur
commenter cet article
4 mars 2011 5 04 /03 /mars /2011 09:33

"Pollution Solution" c'est une chanson écolo / rigolo tout à fait dans la problématique actuelle ! On l'a a enregistrée avec le Trio Ewen Delahaye Favennec dans l'album "Tri Men". 

 

Les chansons voyagent, et les gens se les approprient. Voici une vidéo réalisée par Claudine et Jean Pierre Durand, (http://www.carnets-audiovisuels.fr) .

 

 

Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans Trio Ewen Delahaye Favennec
commenter cet article
2 mars 2011 3 02 /03 /mars /2011 08:30

Allez ! Je vous vois faire grise mine ! Le prix du gaz, du gazole, l'incertitude métaphysique, etc. Regardez cette vidéo, et ça ira mieux ! (merci à Yves Limpalair)

 

 

Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans coup de coeur
commenter cet article
12 février 2011 6 12 /02 /février /2011 08:50

 

"La vérité ne triomphe jamais, mais ses ennemis finissent par disparaître."

 

Si quelqu'un connaît l'auteur de cette phrase, je suis preneur...

 

ça va vite ! 30 minutes plus tard...Merci Jean Louis : l'auteur est Max Planck

 

 

terredislam-manifestations-Egypte-Moubarak-manifestation-eg.jpg

Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans La phrase du jour
commenter cet article
9 février 2011 3 09 /02 /février /2011 08:11

Suite à un commentaire d'Yves, voici une version de "Tri Martolod" pour le moins étonnante. Eluveitie est un groupe de "folk rock métal", (on n'arrête pas le progrès) et wikipedia me dit qu'ils sont Helvètes et chantent en vieux gaulois. Je ne vois pas bien le rapport entre les images de nature paisible et le son déchiré, mais peut être est ce là leur message ? En tous cas, ils arrivent à jouer en bougeant beaucoup, et là, je dis : "chapeau les helvètes!". 8 119 735 vues sur Youtube : décidément, je pense que je ne suis pas dans un courant musical majoritaire...

 

 

 

 

Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans rencontres
commenter cet article
5 février 2011 6 05 /02 /février /2011 10:42

 

OF Sonneurs1«  Pour nous autres Breizhourien, radicaux et virils, bien qu’ayant dossiers plus urgents à traiter, nous avons toujours tenu à exprimer clairement que le fait breton est un fait racial en premier lieu, culturel en second, civilisationnel en troisième. « 

 

Voilà le genre de propos qu'on trouve sur le site de Breiz Atao, et il y a bien plus clair encore comme prises de position, par exemple celle qui s'insurge contre le fait qu'un jury ait désigné Yannick Martin et Daniel Moign, comme champions de Bretagne des sonneurs de couple (biniou kozh bombarde)! Il faut savoir que Yannick Martin est noir.D'où cet article, paru dans Ouest France, il y a quelques jours.

 

 

La bête immonde respire toujours, et ça peut faire rire, ça peut paraître démodé. Mais soyons conscients qu'elle existe encore. On a vu il y a deux ans une miss Bretagne noire, aujourd'hui un sonneur de couple, à quand un drapeau breton noir et blanc?

 

Je revendique donc plus que jamais ma « Rozenn Lagadu »!

 


 

 

 

 

 

 

 


Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans humeur !
commenter cet article
29 janvier 2011 6 29 /01 /janvier /2011 11:23

 

"Ce qui n'est pas entouré d'incertitude ne peut être la vérité".


Richard Feynmann, Prix Nobel

 

(Entendu dans l'émission "Sur les épaules de Darwin" de Jean Claude Ameisen, sur France Inter le samedi de 11h à 12h, émission que je vous recommande  chaudement)

 

 

fleur-rose-goudron.JPGPhoto : Fabienne Ogier - tous droits réservés -

Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans La phrase du jour
commenter cet article