Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 juin 2010 5 04 /06 /juin /2010 07:23

Une jolie vidéo, découverte (mais je suis assez ignare, faut dire !) sur le blog de Paul Jorion, un économiste hors des sentiers battus (j'avais écrit par inadvertance : "loin des entiers battus : c'est assez joli, non, comme lapsus?) un folk doux, tendre, présent et éternel. Bon voyage Kate !


 

Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans Une chanson
commenter cet article
1 juin 2010 2 01 /06 /juin /2010 07:36

 


 

A chacun ses petites marottes et ses obsessions intimes.

 

Voici une chanson après laquelle j'ai couru longtemps. Pas elle en particulier, mais sa forme, sa structure. Tout le monde connaît « Il y a un trou dans le seau, chère Elise, chère Elise » ou encore « Pourquoi la maison l'a brûlé, mon zami, pourquoi la maison l'a brûlé... » (au texte ouvertement raciste, mais que je chantais, gamin, sans aucune arrière-pensée). Ce sont des chansons qui tournent sur elles mêmes, et qu'on peut chanter à l'infini. Et depuis des années, j'ai essayé d'en faire sur ce modèle qui me fascine. J'en ai écrit une bonne douzaine, mais la façon de revenir au début était toujours artificielle et peu élégante. Et voici donc enfin « la danse de la pluie », qui répond à ce cahier des charges. Je me demande si j'ai déjà fait une chanson avec si peu de texte et tant de musique !

 

 

 


« De la source à la rivière, de la rivière à la mer, de la mer au nuage, du nuage à la source, maman m'a dit la danse de la pluie »

 

Elle a d'abord eu une version beaucoup plus rythmique, que je vous présenterai peut-être un de ces quatre, mais à la longue, je la trouvais ennuyeuse. Celle ci évolue comme une jolie pluie d'été sur la savane. 

Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans Mes albums
commenter cet article
28 mai 2010 5 28 /05 /mai /2010 17:17

C'est un jeu auquel on joue en voiture : un âne vert : "ça se peut pas". Une vache sur le toit? "ça se peut pas"...J'ai juste cherché un peu plus loin des "ça se peut pas", et je les ai mélangés à une musique guillerette et dansante. Et les choeurs, ils sont jolis, non?

 

 

 

 


Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans Mes albums
commenter cet article
27 mai 2010 4 27 /05 /mai /2010 09:51

 

On me demande les paroles de la chanson "Tu es un homme". Les voici : (la musique, vous pouvez l'entendre en cliquant ici)

 

TU ES UN HOMME


Paroles et musique : Gérard Delahaye


Courbe l'échine

Fais tourner la machine

Le bureau ou l'usine

Et courbe bien le dos

Courbe la tête

On te vend on t'achète

On te prend on te jette

Comme un vieux mégot


Refrain :


Comment parler

Comment crier, ne plus se taire ?

Comment lutter

Comment ne plus se laisser faire ?

Tu es un homme et je te nomme

« Mon camarade »

Viens donne moi la main

Tu es un homme et je te nomme

« Mon camarade »

Hey ! donne moi la main


T'es hors d'haleine

T'es toujours à la peine

Saigné aux quatre veines

Par les petits boulots

Tu perds la foi

T'as mêm' perdu ta voix

Tu connais plus tes droits

T'es au bout du rouleau


Au refrain


Seul dans ton coin

Tu rages et tu te plains

Et pourtant tu sais bien

Que tu es des millions

Des frèr's des sœurs

Qu'ont de l'espoir au cœur

Rejoins les n'aie pas peur

Arrache ton baillon


Au refrain

Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans ACO
commenter cet article
26 mai 2010 3 26 /05 /mai /2010 16:17

 

 

Contrairement à ce que j'ai pu faire par ailleurs, (moutons, chat, chiens, poules, rats, cochons, cheval...et vache!) c'est la seule chanson de l'album qui met en scène des animaux. Mais n'oublions pas que nous sommes quand même dans un album pour les enfants. Il faut que l'auditeur (de l'album ou du spectacle) ait toujours une part active, répétition, refrain, ritournelle...L'écoute pure, surtout en scène, ça va un moment, mais bon, un moment...


C'est une chanson-jeu : chaque couplet est une devinette, avec deux indices : la devinette, proprement dite, et la rime, qui appelle le nom de l'animal...Très vite, les enfants pigent le principe et entrent dans le jeu. Aux premières écoutes, ce seront de vraies devinettes, mais très vite, le plaisir se transformera et ils seront contents de connaître la réponse.


 

 

 

 

Et là encore, mes petits enfants m'ont donné un bon coup de main, car j'ai improvisé quelques couplets et j'ai senti aussitôt que la structure « fonctionnait » avec la petite ritournelle : « cet animal » qui revient sans cesse. Dans ma géographie musicale personnelle, j'y entends les échos d'un chant pygmée, là bas, très loin, un mélange de binaire et de ternaire que j'ai (hélas !) civilisé et charpenté.


 

J'en profite pour saluer les deux virtuoses : Patrick Boileau (batterie) et Frank Nelson (basse). Patrick joue avec moi depuis très longtemps, et j'ai connu Frank par l'intermédiaire d'Elie, qu'il a accompagné quelques temps. Frank et Patrick se sont rencontrés pour la première fois au studio, et au bout d'une heure, c'était comme s'ils avaient joué ensemble depuis des années. Miracle de la musique...et soupir de soulagement du producteur ! Dans le mix, j'ai fait un choix net, et j'ai privilégié le côté rythmique, basse - batterie. On entend aussi, en tendant l'oreille, les percus de Dominique Molard toujours justes et bienvenues. 


Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans Mes albums
commenter cet article
20 mai 2010 4 20 /05 /mai /2010 21:42

Ici, pas grand chose à ajouter comme commentaire. Ecoutez...Et merci de me faire partager de vos réactions, de faire connaître cette version à vos amis.

 

 

et pour ceux qui préfèrent "voir la musique", une vidéo "karaoké"

Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans Mes albums
commenter cet article
19 mai 2010 3 19 /05 /mai /2010 15:46

 

Quelques records, pour commencer :


Record 1 : j'ai mis presque 15 ans à terminer « l'Oiseau Blues » (album "Guillou pour les intimes". Record 2: « Arrêter les nuages» (idem) m'a pris 3 ou 4 minutes, le temps d'écrire les paroles sur une feuille.

 

Voici donc une chanson bénie des dieux de la chanson, et qui fait partie du groupe 2, le groupe rapide : comme j'approchais de la fin de l'enregistrement de l'album, je sentais qu'il me manquait une dimension un peu plus rauque, un peu plus rugueuse, pour que l'ensemble soit équilibré. Un livre sur les pirates traînait sur la table du salon : « Pirates, boucaniers, flibustiers » de Gilles Lapouge (Editions du Chêne). Il est richement illustré de scènes violentes, aux couleurs vives. Je l'avais placé là pour les petits enfants, qui sont friands d'images fortes, de sabres, de batailles, de navires...Je me suis mis à le feuilleter.


 

 

 


Le refrain est apparu dans ma tête dans les jours suivants. Je me suis dit : « Gérard, tu es sur la bonne piste! ». deux ou trois jours plus tard, je me suis allongé pour les 20 minutes réglementaires de sieste sur le canapé de mon studio. Au réveil, j'ai gribouillé à toute vitesse toutes les paroles, et dans les deux heures qui ont suivi, j'avais enregistré le brouillon de ce qui est sur l'album...en plus soigné. Je verrais bien Tom Waits la chanter. Je rêve d'avoir sa voix éraillée et rouillée par les marées et les clopes, mais moi j'ai arrêté : la fumée me faisait tousser et m'empêchait de chanter. Tout faux, Gérard...

 

Le pirate rigolo (quoique...) est joué par Vincent Burlot, mon compère en scène depuis quelques années au tuba, accordéon, saxos, et vitalité!

 

FLYVoilaLesPirates.jpg

Et en prime, l'image créée par Siobhan Gately pour cette chanson, qui devait initialement donner son titre au spectacle et à l'album

Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans Mes albums
commenter cet article
18 mai 2010 2 18 /05 /mai /2010 20:52

 

Après s'être intitulé "Voilà les pirates!", l'album a trouvé un nouveau nom de baptême : "1000 chansons, de voyage, d'amour, d'aventures, de pirates, de...".Il sortira fin septembre début octobre.

 

 

 

Voici un extrait du premier titre : « Dans la nuit de la forêt » : partons dans le mystère et la pénombre brumeuse des grands arbres et des légendes. Je lisais les contes d'Andersen, et je baignais dans cette ambiance magique, brouillard fantastique, propice au rêve : la chanson est venue d'un jet. Ça arrive parfois !

 

Chevalier, princesse, chasse, mort, fantôme...Ca fait rêver, mais c'est aussi un brin inquiétant pour entrer en matière.

Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans Mes albums
commenter cet article
13 mai 2010 4 13 /05 /mai /2010 21:01

 

Religion : je ne suis pas pratiquant, même pas croyant, mécréant, donc, sans doute. De ce qui me vient spontanément, rêves, poèmes, images, j'aurais tendance à croire que je suis panthéiste, à la manière des Celtes...? Mais c'est ridicule. Autant oser dire que je suis athée, à regret, d'ailleurs.

 

Petite introduction pour dire mon étonnement quand on m'a demandé une chanson pour l'Action Catholique Ouvrière, syndicat qui allait fêter ses 60 ans en mai 2010. (On me fait remarquer gentiment que ce n'est pas un syndicat, mais un mouvement). J'ai dit oui. Si j'avais su à quoi je m'exposais, je n'aurais peut être pas accepté.


Mais j'ai dit oui : j'en avais gros sur la patate, avec « la crise », les banques, les usines qui ferment, les emplois qu'on supprime à pleines bennes d'un claquement de doigts, la bourse qui chute et remonte un peu plus tard comme si de rien n'était, et les emplois précaires qui fleurissent dans ce brouillard économique. Pour qui on nous prend? Des pions, qu'on change de case au hasard des conjonctures, jeu de quilles qui tombent dans des éclats de rire...Cynisme et cupidité jusqu'à la mort par asphyxie. J'étais très en colère ! Mais que peut le chanteur?

 

 

 

Si Jean Paul Corriette, voisin Jacquolandin et militant de ce syndicat, (non, Gérard ! mou-ve-ment !) m'a demandé une chanson, c'est sans doute qu'il a décelé en moi les traces d'une tradition, d'une culture «catho»que j'assume de façon passive : élevé par les frères et les militaires, ce n'est pas un hasard si je hais la calotte et l'uniforme. Mais « ce qui compte, ce n'est pas ce qu'on a fait de nous, mais ce qu'on fait de ce qu'on a fait de nous » (citer Jean Sol Partre, ça fait chic !) . Et j'essaie d'assumer et de recycler à ma façon cet héritage et les valeurs qu'on m'a inculquées, de gré ou de force.

J'ai donc écrit et composé cette chanson, avec un peu de difficulté, mais pas tant que ça, si j'y réfléchis bien, ça aurait pu être bien pire. Vivent les commandes ! qui nous poussent à aller chercher là où on n'aurait pas idée d'aller, où l'on n'oserait pas s'aventurer, par pudeur, par peur de ne pas être à la hauteur, ou de ne pas avoir le bon profil. Mais essayer d'être « utile », comme disait Julien Clerc, ou plutôt Etienne Roda Gil.

J'avais en tête ces chants italiens (Bella ciao, Avanti popolo...) qu'on chante à plein chœur et à pleine voix, avec fougue et enthousiasme. Des chants qui rassemblent, dynamiques, mais pas guerriers. Des chants de fête, chants de lutte, où chanter est déjà un acte militant, parce que c'est déjà un mouvement. Ce qui donne : « Tu es un homme ».

Et au passage, j'ai rencontré des gens forts et généreux, engagés au quotidien, et qui m'ont bluffé.

 

L'album des 60 ans de l'ACO vient de paraître, bientôt disponible sur leur site : www.acofrance.fr

 

ACO-CD-visuel-.jpg

Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans ACO
commenter cet article
9 avril 2010 5 09 /04 /avril /2010 13:47

Je ne résiste pas (paresse !) à mettre en ligne ce joli article (non signé) rédigé par un journaliste d'Ouest France Quimper,annonçant un récent spectacle du célèbre Trio.

 

OF-avril-2010-tres-bon-.jpg

 

Et comme ce n'est pas facile à lire, je vous le retraduis ici :

 

 

 

EDF : LE COURANT REPASSE, A HOT TENSION !


Trois vieux rebelles à la loi du marché, des copains antédiluviens, venus de la lointaine Beat Génération, guitares au vent et cheveux en bandoulière : le Trio EDF, comme le E de Patrik Ewen, le D de Gérard Delahaye et le F de Melaine Favennec. Hé bien, les voilà qui reviennent. Non? Si ! Et pas qu'un peu ! Leur spectacle? Un mélange musique folk et trad, une pincée de rock n' roll, une bonne dose d'humour et la magie du conte pareil à une veillée de Noël en plein mois de juillet. Chant, violons, banjo, harmonica, guitares, breton, anglais, français, compositions, mélodies trad...Une soirée entre copains, mais qui auraient du talent, si vous voyez ce qu'on veut dire. Ils ont quand même fait l'Olympia ! Mais eux, ça ne les dérange pas de chanter « sous l'hangar » !


Ouest France, avril 2010


Que dire de plus? Date phare : nous serons à La Rochelle au Francofolies le 13 juillet. Everybody welcome !



Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans Trio Ewen Delahaye Favennec
commenter cet article