Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 juin 2016 4 23 /06 /juin /2016 07:31

"Apprendre la musique en la jouant, comme on apprend le foot dans la rue".

 

Le jazzman Didier Lockwood a remis à Manuel Valls, mardi 21 juin, un rapport sur l'apprentissage de la musique. Le violoniste, qui s'inquiète d'une enfance " formatée " et en " panne de sens ", veut notamment développer le " senti rythmique " et la conscience du corps, et repousser l'apprentissage de la lecture et de l'écriture de la musique après 11 ans, pour apprendre d'abord à " s'exprimer " en musique. " Les enfants ont envie de jouer de la musique et de l'apprendre en la jouant, comme on apprend le football dans la rue. La musique est un art qui s'apprend par l'oreille et pas par la vue, on n'apprend pas à lire et à écrire à un bébé qui ne sait pas parler ", plaide le musicien. – (AFP.)

La phrase du jour (62)
Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans La phrase du jour
commenter cet article
2 juin 2016 4 02 /06 /juin /2016 07:13

Le Trio Ewen DElahaye Favennec dans ses oeuvres !

Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans en scène
commenter cet article
1 juin 2016 3 01 /06 /juin /2016 08:18

Un magnifique coup de gueule dans cette vidéo, une chanson du quintet Hamon Martin

Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans coup de gueule
commenter cet article
31 mai 2016 2 31 /05 /mai /2016 07:28

"Ici bientôt, quartier historique !"

 

(rapporté par un voisin voyageant en Chine)

La phrase du jour (61)
Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans La phrase du jour
commenter cet article
27 mai 2016 5 27 /05 /mai /2016 16:32

Jurer sous serment, ce n'est pas rien : c'est mettre en jeu le pacte social qui fait qu'une parole a un sens, un poids, une valeur. Donner sa parole dans ce termes solennels, c'est mettre en jeu la profondeur de son âme, son lien avec la communauté. Dans les relations personnelles, ça peut être un cas de déception, de divorce, de brouille définitive.

 

Devant un tribunal, c'est un faux témoignage. La punition peut être sévère. La confiance est perdue.

 

 

Quand je serai grand, je serai casseur

Mais si tu es Frédéric Oudéa, directeur général de la Société Générale, et que tu jures sous serment que ta banque n'est plus active dans les paradis fiscaux au moment même où tu as encore, non pas une ou deux ou trois, mais 415, quatre cent quinze ! filiales en activité, qui blanchissent à qui mieux mieux, et détournent par milliards l'argent du pays, alors là, pas de problème : trois ans plus tard, tu seras absout, pardonné, blanchi. Aucune peine, juste une petite tape sur le derrière : « allons, la prochaine fois tu feras attention, mon garçon ! ».

 

Y a des jours où je serais bien casseur...

Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans coup de gueule
commenter cet article
25 mai 2016 3 25 /05 /mai /2016 06:41

Tu te casses la tête et les doigts pour leur proposer un logement digne et moderne, une vraie maison en bois (sur l'image en haut à droite)... un nichoir, quoi !

 

 

 

 

 

De la confiture aux mésanges !

Et ces dames, au mépris de tous les accords tacites qui nous lient depuis des années, choisissent  de s'installer plutôt derrière cette création des années 70 (signée Patrick Ewen, et intitulée Katell Gollet).

De la confiture aux mésanges !
Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans coup de gueule
commenter cet article
23 mai 2016 1 23 /05 /mai /2016 08:54

Ressu ce messag touchant ce mattin :

 

Bonsoir, Je suis вg de 40 Ans, je ne suis pas mari Je veux rencontrer un bon homme, l'amitie et est plus grande! Parlez-moi de votre Vie. Qui travailles-tu? Comment prsentez-vous votre Temps libre? Voici mes Photos. Tu veux parler avec moi? Donnez-moi vos Photos. Maintenant je vis dans la Russie, mais j'irai bientot a la France pour toujours. S'il vous plait, ecris la reponse, si tu veux la connaissance serieuse. Je raconterai dans la lettre suivante beaucoup de moi. Je me diviserai par mes plans a la vie dans les lettres suivantes. Tu m'apprends encore plus dans une autre lettre J'espиre une Reponse rapide de votre Page. J'attends la Reponse de toi.

Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans La phrase du jour
commenter cet article
16 mai 2016 1 16 /05 /mai /2016 07:59

Allez, ça fait longtemps que je n'ai pas alimenté cette rubrique, et cette phrase pourrait être une ligne de vie. Détail exotique : elle est peinte sur la devanture d'un magasin à Galway.

La phrase du jour (59)
Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans La phrase du jour
commenter cet article
11 mai 2016 3 11 /05 /mai /2016 10:18
"Voilà les pirates" la presse...

Pour obtenir les bandes orchestres (playbacks) des chansons, écrivez à

dylieATwanadoo.fr

"Voilà les pirates" la presse...
"Voilà les pirates" la presse...
Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE
commenter cet article
30 avril 2016 6 30 /04 /avril /2016 07:53

 

A l'abordage !

 

Pour la deuxième fois cette année, j'ai participé à un projet long autour de mes chansons de pirates, et chaque fois, je découvre les potentialités de cette matière. Elle emballe les enfants, bien sûr, mais surtout, elle permet de ressembler toutes sortes de compétences et de talents. Chant, tout d'abord, mais ausi danse, mime, décors... Chaque projet apporte de nouvelles propositions, et chaque fois, j'en reste coi. Non pas tout à fait coi, puisque je dois quand même ouvrir mon bec pour chanter. 

"Voilà les pirates" à Quimperlé

 

Hier soir arrivait enfin le grand final d'une collaboration avec l'école de musique de Quimperlé. La première pierre a été posée il y a deux ans, avec Fabrice Carré, directeur de l'école. Et nous voici  sur la scène du Coat Ker, décorée pour l'occasion d'un bateau pirate prêt à prendre la mer, dessiné et fabriqué par les services techniques de la ville.

 

Jeudi, on avait fait une répétition générale sur scène, règlé les derniers détails, mais sans les musiciens, et sans le son. Ça roulait plutôt bien.

 

Et hier, grosse journée ! Après une bonne nuit de sommeil dans la chambre d'hôte quimperloise "Le jardin de Bellevue" que je vous recommande, balance en début d'après midi, puis filage avec les trois musiciens qui m'accompagnent : Yannig Noguet à l'accordéon diationique, Pierre Yves Prothais à la batterie et l'excellent Cedrick Alexandre, nouveau venu dans l'équipe, à la basse électrique six cordes et à la contrebasse.

 

A 17 heures, les enfants arrivent. On se refait un filage, avec le son cette fois. Les quatre profs de l'école supervisent, corrigent les derniers défauts. L'équipe des régisseurs s'affaire. Ils sont cinq, et tous aussi efficaces, et ils sont là depuis la veille. Passer l'aspirateur (hé, oui, ça fait partie des choses à faire, et qui prennent du temps !) gaffer, camoufler et sécuriser tous les câbles au sol, afin que les enfants ne se prennent pas les pieds dedans, il y a une trentaine de micros, vous imaginez la gestion. Et j'en passe, des préparatifs techniques. Arrivent les inévitables problèmes, on a un souffle épouvantable dans les circuits de l'accordéon. Après 20 minutes de recherche, Dom Thiboulet détecte la panne  : c'est une boîte de direct . On la change, et on va pouvoir enfin se consacrer à la matière principale : le spectacle !

 

Vient l'heure fatidique. Le public est là. Sur scène, ça danse, ça chante et mime... ambiance d'enfer, je vous le garantis ! Les enfants sont concentrés comme jamais, et moi aussi ! Une dizaine de chansons plus tard, on nous fait un petit triomphe, que nous acceptons, modestes... mais fiers !

"Voilà les pirates" à Quimperlé

Un spectacle comme celui là, ne vous faites pas d'illusions, ça ne tombe pas du ciel ! c'est un travail d'équipe où chaque poste est un pilier porteur. J'apporte la matière musicale,  mais le résultat peut être très divers selon les désirs et les objectifs, et aussi selon le nerf de la guerre : les moyens financiers de l'organisateur. C'est beaucoup de travail, un budget conséquent : salaires, location de la salle, du son, de la lumière, mais au final, un événement formateur et riche pour tout le monde. Et, je l'espère, un moment inoubliable pour les enfants. 

 

 

Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans En scène
commenter cet article