Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 février 2016 7 07 /02 /février /2016 07:38

Surprise, des gens s'emparent de votre chanson et l'illustrent par une vidéo. C'est plus ou moins heureux selon les cas. Ici l'idée toute simple est de faire défiler des timbres de l'époque coloniale. Je trouve ça très réussi. C'est Eric37111 qui en est l'auteur.

Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans Une chanson
commenter cet article
15 janvier 2016 5 15 /01 /janvier /2016 09:10

Emission culte pour les enfants sur France 3 Bretagne Pays de Loire de 1983 à 87, animée par Patrick Ewen et Gérard Delahaye.

Repost 0
Published by GerardDelahaye
commenter cet article
15 janvier 2016 5 15 /01 /janvier /2016 09:10

Je me suis désolé à de nombreuses reprises que les moteurs de recherche ne donnent aucun résultat si on tapait "Merlin Arkenciel". Mais tout change enfin ! il y aura au moins une trace de notre passage sur cette terre sous forme de clowns.

 

Car après de nombreuses manips', j'ai enfin réussi à récupérer d'une K7 VHS le générique de l'émission culte des années 80, qu'on a animée pendant 4 années avec Patrick Ewen. Si vous en voulez plus, il vous faudra faire des pétitions auprès de l'INA. Et commencez donc par vous inscrire dans le groupe facebook: "Pour la résurrection de Merlin Arkenciel".

Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE
commenter cet article
13 janvier 2016 3 13 /01 /janvier /2016 09:50

Nous arrivons enfin à la phase "appel au peuple" en soutien à Yvon le Men. Chacun va pouvoir lui donner un coup de main sous forme d'un "présent d'usage". Yvon n'en touchera pas un centime, car cette aide ira directement à la CARPA, (La Caisse des Règlements Pécuniaires des Avocats est un organisme intra professionnel de sécurisation des opérations de maniements de fonds " dixit wikipedia) et la somme une fois atteinte sera versée d'avocat à avocat.

 

Les chèques doivent être libellés à l'ordre de la CARPA et envoyés à :

Association Besoin de poème, 7 rue Mathurin Méheut, 35000 Rennes.

 

Merci d'avance à tous ceux qui participeront à cette action. Je ne doute pas que nous serons nombreux. Yvon le Men fait partie des "Trésors Vivants" de la Bretagne.  (c'est ainsi qu'on nomme au Japon les personnes qui apportent un supplément d'âme au pays et à la culture : artistes, artisans, savants...).

Soutien à Yvon le Men : phase active !
Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans coup de coeur
commenter cet article
12 janvier 2016 2 12 /01 /janvier /2016 16:17

Ohé amis connus et inconnus ! Je jouerai mon nouveau spectacle "LE FIL DE LA GUITARE" à Paris XIIème le samedi 23 prochain (20h). C'est en Chantappart' = pas beacucoup de places ! Si vous êtes intéressé, envoyez moi un message facebook ou par ce blog, et je vous transmettrai les coordonnées.

Et toutes les dates de tous les concerts sont toujours sur le calendrier de www.gerarddelahaye.com

"Le fil de la guitare" à Paris
Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans En scène
commenter cet article
11 janvier 2016 1 11 /01 /janvier /2016 08:52

Désolé, je n'étais pas branché sur Ziggy Stardust à l'époque. J'écoutais plutôt Joni Mitchell et des sons moins électriques. Mais si les rythmiques dansantes et les costumes extravagants ne me touchaient pas plus que ça, l'album Low m'a ému aux larmes, surtout la face B entièrement dédiée à des rêveries synthétiques, sombres et mélancoliques. Un noir cocon où se love la tristesse et malgré tout une espérance lointaine.

Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE
commenter cet article
22 décembre 2015 2 22 /12 /décembre /2015 08:40

La matraque ou la musique ?

 

Et si on vous donnait le choix entre d'un côté des bataillons de CRS ou, de l'autre, des orchestres symphoniques, fanfares, et autres groupes musicaux? Au Venezuela, depuis plusieurs dizaines d'années, une véritable politique antidélinquance est menée à travers la musique: donner les moyens aux enfants de milieux défavorisés d'acquérir un instrument, de le travailler, et de faire ainsi l'apprentissage de la vie en groupe, de la discipline, de la rigueur, se sentir utile au groupe et valorisé, c'est tout cela la philosophie de el Sistema (allez voir sur wikipedia les détails sur cette entreprise fantastique).

 

 

 

J'emprunte la réflexion suivante à Melaine Favennec, mon complice dans le Trio EDF : imaginez combien de jeunes représentent les d'orchestres, les groupes de musique, les bagadou, bagadigou, les troupes de danse, de théâtre, les ateliers d'art plastiques, et poussons jusqu'au sport, qui fait aussi partie de la culture, et pourquoi pas la cuisine, la mode... Sur ces dizaines, centaines de milliers de jeunes investis dans ces activités, combien auraient sinon dérivé vers la délinquance, légère au début, puis de plus en plus aigüe. Combien de milliers, de millions d'euros ont été économisés grâce à ces écoles de discipline, de créativité, de modération, de rigueur, que sont les groupes culturels sous toutes leurs formes. Je ne parle pas ici des grands centres culturels, « châteaux forts de la culture », comme le dit Yvon le Men, mais des villes petites et moyennes, et surtout des petites communes rurales et des quartiers pauvres des banlieues. Tiens, c'est souvent là qu'on vote FN. Coïncidence.

 

 

 

 

C'est pourquoi je suggère de passer à la vitesse supérieure, de créer un Systemig, en suivant l'exemple d'El Systema, au Venezuela, que la Région investisse en masse dans l'achat d'instruments de musique, dans des cours, des écoles, afin que l'argent serve, non pas à corriger par la répression les erreurs de parcours, mais à les éviter par l'éducation. Voilà une grande cause qui a de quoi enthousiasmer, et qui aurait le mérite de créer des emplois de professeurs, d'enseignants, d'animateurs, plutôt que de gardiens de prisons.

 

Un euro pour la sécurité = un euro pour la culture.

 

Mr Matteo Renzi , premier ministre italien a récemment déclaré : «La pensée de l’Italie, qui résonne fortement à travers l’Europe et le monde, est la suivante: pour chaque euro supplémentaire investi dans la sécurité, il faut un euro de plus investi dans la culture». Je voudrais suggérer à Monsieur Le Drian cette répartition des budgets. Et tiens, pourquoi ne passerait il pas le mot à Madame Fleur Pellerin et Monsieur Cazeneuve, qui pourraient faire une chouette équipe  ?

 

 

Suggestion au passage: vous pouvez vous abonner à ce blog, qui parle de chanson et de musique, mais pas que. 

Il vous suffit d'inscrire votre adresse mail, ici à droite,

dans la petite case rectangulaire.

Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans coup de gueule
commenter cet article
11 décembre 2015 5 11 /12 /décembre /2015 10:18

Quand on est un vieux briscard du spectacle jeune public, comme je le suis, on sait qu'il y a une grande différence entre une séance familiale et une séance scolaire. Je fais beaucoup appel à la participation du public, je lui propose de chanter avec moi, et le plus souvent ça se fait tout seul. Mais les enfants en famille sont séparés les uns des autres, ils sont accompagnés par les parents, ne connaissent pas ceux qui les environnent dans le noir, et ils restent réservés. Parfois même, on souhaiterait que le public soit un peu plus extraverti ! A l'inverse, les groupes de scolaires sont capables de développer une énergie formidable, pour le meilleur comme pour le pire.

 


J'attends d'entrer en scène, dissimulé par le pendrillon noir. J'aime bien suivre la rumeur qui grandit, les murmures timides qui virent peu à peu au brouhaha à mesure que la salle se remplit. Je ressens le potentiel explosif qu'il va falloir gérer, organiser, le petit monstre qu'il faudra assouvir. Et avant chaque séance, je me dis : « cette fois, je n'y arriverai pas ».

 

 

Le compliment suprême

Hier, je jouais à Briec, pour les classes primaires de l'école publique. Deux cents élèves plutôt excités, Noël approche, les cadeaux, les vacances, et le concert est un moment hors norme où on peut se lâcher. Le niveau sonore devait bien atteindre les 90 décibels à mon entrée en scène. Je commence par des chansons calmes, pour instaurer une ambiance d'écoute. Mais hier, très vite ils se mettent à taper dans les mains, non pas pour participer, mais pour rigoler, on est tous ensemble, on fout le bazar. Là, il faut garder le sourire, aller tranquillement au bout de sa chanson. Je sais que si je ne dis rien, ils continueront de plus belle, ça devient un jeu de massacre, il faut en faire plus que le voisin, plus fort, plus drôle, plus braillard.

 


J'ai eu quelques expériences malheureuses à mes débuts et j'en garde des souvenirs cuisants. Viré de la scène sous les huées, désarmé devant une horde de sauvages qui avaient perdu tout sens de la mesure. Mais hier, je m'en suis sorti, une fois de plus. Sans dommage et sans rancune pour la petite réprimande que je leur ai lancée après la deuxième chanson. Ils avaient tous le sourire en quittant la salle. Et j'ai eu droit au compliment suprême : « C'était trop bien ! quand est ce que tu reviens ? « .

Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans En scène
commenter cet article
9 décembre 2015 3 09 /12 /décembre /2015 08:12

« Jouer le jeu » est une expression pauvre qui contient deux fois le même mot relié par un article, c'est dire son caractère tautologique. C'est une expression souriante, d'apparence banale et même ludique. Jouer le jeu veut pourtant dire accepter des pratiques officieuses qui servent des intérêts à courte vue, se soumettre à des règles en détournant les yeux du non-dit, de l'impensé qui les sous-tendent. Jouer le jeu, c'est accepter de ne pas citer tel nom dans tel rapport, faire abstraction de ceci, ne pas mentionner cela, permettre à l'arbitraire de prendre le dessus. Au bout du compte, jouer le jeu consiste, à force de tricher, à générer des institutions corrompues.

 

Alain Deneault  - extrait d'une ITW dans Télérama

La phrase du jour (58)
Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans La phrase du jour
commenter cet article
8 décembre 2015 2 08 /12 /décembre /2015 07:41
Enfin des idées nouvelles pour les cadeaux de Noël !
Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans coup de gueule
commenter cet article