Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 juin 2012 1 11 /06 /juin /2012 18:36

Ce n'est pas souvent qu'on publie des brouillons. Mais cette chanson ci est vraiment spéciale. Ecrite et composée vers la fin des années 70, souvenez vous, les dictatures, Victor Jara (chanteur guitariste chilien, arrêté puis assassiné après qu'on lui ait coupé les doigts à la hache)...

 

Je sais qu'il y en a eu une version plus finalisée, mais...pffuitt...Disparue dans les oubliettes. Je l'ai chantée en scène un certain temps, puis Javagovoroc a déboulé avec sa bonne humeur, et cette chanson est restée sur le sable. En fouillant dans mes cassettes, je n'en ai retrouvé que cette version intermédiaire, "work in progress" diraient les Britanniques, enregistrée sur le fameux Tascam 244 à cassettes : deux guitares mélodiques qui délirent et ont dû donner lieu ensuite à un contrepoint organisé. Là...franchement, c'est le bazar. Mais ça a son charme. 

 


tascam 244

 

Je ne me vois vraiment plus chanter ça. Allez, elle est pas drôle, mais c'est une époque. Une époque terrible. 

 

BOUCHE D'OR

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans Chansons inédites
commenter cet article
9 janvier 2011 7 09 /01 /janvier /2011 16:33

Ca devient une tradition...Alors, après celle de 2010, voici l'édition 2011, un ptit bleu plein de voeux.

 


Onze Blues

P1050068.JPG

Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans Chansons inédites
commenter cet article
25 novembre 2010 4 25 /11 /novembre /2010 09:11

Bien sûr il y avait ce soir là une petite vingtaine de chansons, mais il faut bien choisir. Dernier volet de ce concert de 97 : "Si mon bien aimé s'en venait", qu'on retrouve sur "La mer au coeur" (91) mais aussi sur l'album "la Ballade du Nord Ouest", dans un arrangement proche de celui ci. Une chanson qui a beaucoup voyagé, puisqu'il semble que c'est un décalque du "Cantique des Cantiques" , la bible, donc, traduit du finlandais par Jean Luc Moreau, paru dans un recueil "La Kanteletar" dans les années 70, et que j'ai mis en musique autour de 80 (elle faisait partie du programme de Javagavoroc) Elle a connu pas mal d'habillages, et j'aime bien celui ci. Ce sont bien sûr, les mêmes musiciens que dans les précédents !

 

Si mon bien aimé s'en venait

Paroles : Jean Luc Moreau (d'après la Kanteletar)

Musique : Gérard Delahaye

 


Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans Chansons inédites
commenter cet article
11 novembre 2010 4 11 /11 /novembre /2010 08:53
Pour accompagner votre spleen, en ce jour de 11 novembre parfaitement gris et automnal, voici une version de "Tous les morts sont ivres", un poème de O.V. de L. Milosc que j'ai mis en musique, et que je préfère intituler "Lofoten", c'est plus parlant. A l'origine, c'était dans le spectacle "Vers l'extrême Nord du monde", que nous avions créé au début des années 90, avec Yvon le Men et Patrik Ewen. (On a repris ce spectacle l'an dernier, il sera joué à Vannes le 12 mai 2011). Et la chanson s'est retrouvée dans l'album "La Ballade du Nord Ouest". Poème d'une noirceur sans fond, comme une grande partie de l'oeuvre de ce poète, d'ailleurs. Mais sa noirceur fait toute sa beauté.

Encore une fois : c'est enregistré en concert. En écoutant , je me rends compte que le son est un peu bizarre et tremblote, problème de transfert numérique? Je vous conseille quand même d'écouter ça sur des enceintes de plus de 2cm de diamètre...Avec le recul, si je le trouve insupportable, je l'effacerai ! 

 

TOUS LES MORTS SONT IVRES ( LOFOTEN)

Paroles: O.V. de L. Miloscz

Musique: Gérard Guillou-Delahaye

 

Tous les morts sont ivres de pluie vieille et sale au cimetière étrange de Lofoten

L’horloge du dégel tictaque lointaine au cœur des cercueils pauvres de Lofoten

Et grâce aux trous creusés par le noir printemps les corbeaux sont gras de froide chair humaine

Et grâce au maigre vent à la voix d’enfant le sommeil est doux aux morts de Lofoten

 

Je ne verrai très probablement jamais ni les morts ni les tombes de Lofoten

Et pourtant c’est en moi comme si j’aimais ce lointain coin de terre et toute sa peine

Vous disparus vous suicidés vous lointaines au cimetière étranger de Lofoten

Le nom sonne à mon oreille étrange et doux vraiment dites moi dormez vous dormez vous?

 

 

Tu pourrais me chanter des choses plus drôles beau claret dont ma coupe d’argent est pleine

Des histoires plus charmantes et moins folles laisse moi tranquille avec ton Lofoten

Il fait bon dans le foyer doucement traîne la voix du plus mélancolique des mois

Ah les morts les morts et aussi ceux de Lofoten les morts les morts sont bien moins morts que moi

 

Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans Chansons inédites
commenter cet article
24 octobre 2010 7 24 /10 /octobre /2010 21:50

Le concert du Run ar Puns commençait par  "La Ballade des Trois Rois". Elle était déjà sur l'album "Le Printemps" (78). Ecrite en une soirée au Québec, elle a eu une vie assez régulière, mais cette version est hors des clous routiniers, très celtique dans son traitement, et très dynamique. Elle garde quand même son mystère.

 

leprintemps 1440

 

L'équipe de musiciens y est pour beaucoup (voir Concert au Run ar Puns N°1) . Cette chanson et les deux précédentes sont bien dans l'esprit que je cherchais à trouver dans Javagavoroc, au début des années 80.

 

C'est du live, et c'est le premier titre de cette soirée mémorable, donc encore des défauts techniques, c'est vrai, mais bon...C'est un document.

 

 

 

Ballade des Trois Rois - Live au Run ar Puns- 97 -

Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans Chansons inédites
commenter cet article
12 octobre 2010 2 12 /10 /octobre /2010 21:16

la ballade du NO

 

 

Toujours dans la même formule musicale, en public et avec les mêmes musiciens (voir article précédent): "Les péniches rondes".  Parmi mes chansons, c'est sans doute celle qui a connu les versions les plus nombreuses. Curiosité de mix, la basse est à gauche...Au cours du concert elle passera au centre. C'est du live, et c'est l'un des premiers titres (l'ingénieur  est sans doute en train de jongler avec les équilibres., les couleurs, les niveaux...)

 

 

Les péniches rondes - P et M : G. Delahaye

 

 

Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans Chansons inédites
commenter cet article
6 octobre 2010 3 06 /10 /octobre /2010 22:17

Pas de plus gros bide dans mes albums, et pourtant...C'est un de ceux que je préfère :  » La Ballade du Nord Ouest » est sorti début 97 chez Blue Silver, et c'était l'album dont je rêvais depuis longtemps. Mais mauvais concours de circonstances, sortie décalée, tournée à contretemps...Et hop, on passe à autre chose. J'ai eu le temps d'avaler la pilule, heureusement.

 

la-ballade-du-NO.jpg

 

Mais voilà qu'en rangeant des cassettes, je suis tombé sur ce concert donné en mars 97 au Run ar Puns (29) près de Chateaulin, avec une partie de l'équipe qui m'accompagnait sur l'album, et...J'ai trouvé ça bien. Et avec le recul, je dois dire que ce sont les titres les plus lents, les titres gris bleus qui me semblent les plus réussis. Je vais vous en distiller quelques uns.

 

Il y a là une belle brochette de musiciens : je suis à la guitare acoustique et au chant, of course. Violon: Jacky Molard – Flûte : Jean Michel Veillon – Percus :Dominique Molard – Basse : Alain Genty - Guitare électrique : Nicolas Ivan Mingot – son : José Nédélec.

  "Chanson d'automne" Verlaine / Delahaye

La première chanson est de saison. J'insiste : c'est du live. Pas de montage, aucun trucage, quelques plantages, mais il y a l'énergie et l'émotion de la scène...Le niveau sonore n'est pas très élevé : montez le son...
Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans Chansons inédites
commenter cet article
14 janvier 2010 4 14 /01 /janvier /2010 11:32
Ouahh...Ca file, les jours, les semaines, et je suis sur le bord de la route à regarder passer les voeux. Et moi, que je me dis, moi que je n'ai rien envoyé !!! Honte, honte !!! Comme je suis plutôt chanteur dans la vie, j'ai fait une chansonnette, genre de laridé pour enfants. Attention, il y a des infos importantes à l'intérieur !



Ceux qui ont tout compris lèvent le doigt...Non, il y a forcément un nom qui vous a échappé : il s'agit de Siobhan (prononcer  : Chevonne ! C'est du gaélique) Gately, dont je vous ai parlé il y a quelques mois.

Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans Chansons inédites
commenter cet article