Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 mars 2015 6 07 /03 /mars /2015 08:30

J'ai partagé ici il y a quelques semaines une magnifique vidéo et un texte poétique et scientifique de Carl Sagan. Voici, par ce même scientifique une discussion qui parle, entre autres, de la science et la religion. La science c'est avant tout le doute, la religion repose sur des bases opposées.

 

En substance : il est fondamental que nous mettions en doute ceux qui ont le pouvoir et l'autorité, que ce soit dans les domaines politique, religieux, technologique ou scientifique. Et pour cela, une seule issue : l'éducation !

 

Je n'ai trouvé cette vidéo qu'en anglais, désolé ! mais le texte défile sous l'image, c'est mieux que rien. Bon week end de soleil !

Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans coup de coeur
commenter cet article
5 mars 2015 4 05 /03 /mars /2015 07:48

"Ma guitare est folle de dan-anse

en-en ta présence

Quand tu pars elle s'ennui-ie

Toute seule dans sa nuit"...

Ma guitare

 

C'est notre Johnny qui chantait ça dans un nanar inoubliable que je m'étais empressé d'aller voir. Il faisait du cheval, il était fier, sensible, viril, musclé, agile, dansant, joyeux, boudeur, bien coiffé à la banane. 

Extrait du film "D'où viens tu Johnny?" 1963

 

 

On aperçoit dans cet extrait Pierre Barouh, Manitas de Plata (paix à son âme, il nous a quittés il y a peu). 

 

Je vous propose un petit jeu : amusez vous à remplacer le mot "guitare" par un autre mot. Si vous le trouvez, vous rirez bien ! 

Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans Les fils de la guitare
commenter cet article
4 mars 2015 3 04 /03 /mars /2015 08:14

Non, ils n'ont pas disparu ! Ils sont juste partis vers d'autres aventures musicales. Ils étaient parmi les plus drôles des duos musicaux. Un peu de nostalgie, préparez vos mouchoirs !

Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans coup de coeur
commenter cet article
3 mars 2015 2 03 /03 /mars /2015 09:00

Un nouveau pestacle est en train de naître!

 

Un chouïa lassé d'enfiler les chansons dans un récital sans nécessité autre que mon bon plaisir, je prépare en ce moment un concert entre conte et concert, qui s'appellerait (s'appellera !) "Les fils de la guitare" (l'ambiguïté sonore de "fils" et "fils" est délibérée). Raison pour laquelle je subissais il y a deux semaines les reproches de mon instrument à 6 cordes

 

Fil conducteur : comment se peut-il qu'on devienne chanteur alors qu'on était destiné à endosser l'uniforme, et à pratiquer l'art de la guerre? Alors que j'ai longtemps eu de la rancune envers mon enfance, voici qu'avec l'âge vénérable qui est le mien et la perspective qu'il me donne sur le chemin parcouru, je peux enfin avoir une vision apaisée, et même souriante, sur ce voyage agité, plein de tours et de détours, avec pour boussoles mon coeur, la musique et la chanson.   

 

Et au fil du récit, je vais me faire le plaisir de chanter parmi mes chansons pas seulement les plus récentes ou les "tubes", mais plutôt celles qui racontent mon histoire, qui est aussi celle de ma guitare. Et au passage évoquer quelques incontournables de mon parcours. Johnny, Les Beatles, mais pas que :

 

Par exemple : j'avais douze ans, je m'étais mis à l'harmonica chromatique (avec un piston qui permet de jouer toutes les notes, et pas seulement celles aspirées / soufflées) et avec un pote, lui aussi au chromatique, on faisait notre show dans la salle de douche : c'était en internat, et c'était une grande salle carrelée. Ça résonnait un max. Aujourd'hui on dirait " c'est cool, y a de la réverb, je kiffe un max !".  Nous on disait plutôt "c'est terrible! y a de l'écho". Et notre tube absolu, c'était : "Les enfants du Pirée". A deux harmonicas. Pas d'archives sonores, hélas, de ces moments magiques du jeudi matin. Mais en dédommagement j'ai ...Dalida elle même, en playback et en noir et blanc ! dans une prestation plus tardive, en 72, si j'en crois la légende de Youtube.

 

 

 

j'ai l'intention de proposer ce récit / concert en chantappart'. Si vous êtes candidats, you' re welcome.

 

Attention : ce spectacle ne sera pas destiné aux enfants !

Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans Les fils de la guitare
commenter cet article
1 mars 2015 7 01 /03 /mars /2015 08:00

Comment dit-on en allemand : "la dette " ?

Réponse : "die Schuld".

Comment dit-on en allemand "la faute" ?

Réponse : "die Schuld". 

Ça expliquerait bien des choses...

La phrase du jour (45)
Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans La phrase du jour
commenter cet article
28 février 2015 6 28 /02 /février /2015 08:35

La semaine passée, j'ai écouté NRJ, Skyrock dans la bagnole, à la demande de notre petite fille de 12, bientôt 13 ans. Enfer et damnation ! les animateurs débitent à toute vitesse leurs propos pleins d'esprit. " Ouaiaiais ! ça va ce matin? Il fait beau, un peu de pluie, mais ce n'est pas méchant, les oiseaux volettent autour de nos antennes. Voici ce que nous allons écouter dans la demie heure à venir...Ouaiaiais , le kif, quoi ". Mais surtout, les titres qu'ils diffusent, sans même porter de jugement dessus, sont défigurés par la compression. Ecoutez bien : dans les passages chantés, la voix prend le dessus, mais dès qu'il y a quelques secondes de musique, la musique devient énorme, pour être repoussée à l'arrière plan aussitôt que le chant revient. C'est ce qu'on appelle le pompage dans le jargon du son. Pourquoi font ils ça ? Pour être toujours au max de niveau possible. Sur ce sujet, je vous copiecolle l'édito du jour d'Audiofanzine, dont je vous ai déjà parlé, qui est toujours fort pertinent, et qui dénonce cette course au niveau. Suivez le lien rouge en bas de page, il vous mènera vers une série d'articles sur ce sujet. 

 

" Il est une guerre mondiale qui dure depuis des décennies sans qu’aucune autorité n’ait tenté de faire quoi que ce soit pour y mettre fin. Une guerre qui, comme beaucoup d’autres, n’est motivée que par le profit de gens irresponsables. Une guerre dont on peut dire sans peine qu’elle est la plus bruyante que l’on ait connue. Et pour cause : son objectif, c’est de faire hurler la Musique le plus fort et le plus longtemps possible, depuis qu’un petit malin s’est aperçu, à l’époque glorieuse des juke-box, que les disques qui sonnaient plus fort enregistraient plus de recettes que les autres.

Cette guerre qu’on appelle communément ‘loudness war’ consiste en effet à se débrouiller pour que le volume perçu d’un enregistrement soit le plus fort possible. Et depuis que l’audionumérique a repoussé les limites en la matière, elle n’en finit plus d’assassiner le gros des oeuvres musicales publiées, mais aussi des films… tant qu’à faire! Saviez-vous que ce qu’on appelle bien pompeusement ‘version remastérisée’ consiste le plus souvent à faire sonner plus fort un enregistrement pour vous leurrer sur sa ‘meilleure définition’ et vous pousser à le racheter, avec la bénédiction de Rock & Folk, des Inrocks ou de Télérama? Saviez-vous que ce procédé, non content de détruire la dynamique de l’oeuvre initiale (les piano, pianissimo, forte, fortissimo, etc.) n’est sans doute pas un cadeau à faire à vos tympans? Saviez-vous qu’il n’est pas un ministre de la culture ou de la santé pour avoir interpellé les responsables de ce crime, notamment cette industrie du disque qui chouine sur le fait qu’elle gagne moins de milliards qu’auparavant, et qui saccage sans vergogne les disques des Beatles, de Coltrane ou d’AC/DC? Ou encore ces radios qui surcompressent le son déjà surcompressé des disques pour n’en faire qu’un magma dont émergent des messages publicitaires. J’accuse Universal, j’accuse Sony, j’accuse NRJ, Skyrock ou Fun Radio, pour n’en citer que quelques-uns. Je les accuse de crime contre la musique à des fins mercantiles, marchands du temple essayant de revendre des reproductions de tableaux de Van Gogh en coloriant les blés et le ciel pour qu’ils soient plus jaunes ou plus bleu, REPUBLIANT BAUDELAIRE OU PROUST EN MAJUSCULES ET EN CARACTÈRES GRAS COMME SI CELA APPORTAIT QUOI QUE CE SOIT D’AUTRE QU’UN NOUVEAU PRÉTEXTE POUR VENDRE CE QU’ON A DÉJÀ VENDU. Les preuves? Des milliers d’albums dont il suffit d’afficher la forme d’onde pour se rendre compte qu’en dépit des grandes avancées technologiques en matière d’audio au cours de ces trente dernières années, on régresse sur l’essentiel. Les preuves? Allumez votre radio et écoutez le son hénaurme des chansons en comparaison avec les disques originaux que vous possédez.

C’est donc de guerre dont il s’agit cette semaine sur Audiofanzine. Un front sur lequel nous comptons bien vous informer avec une nouvelle série d’articles à ce propos. Car s’il y a bien des belligérants qui puissent faire changer les choses, ce sont les musiciens eux-mêmes. C’est vous : engagez-vous! "

 

 

Los Teignos

From Ze AudioTeam

Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans coup de gueule
commenter cet article
27 février 2015 5 27 /02 /février /2015 08:19

Ninive : ni rires, ni chants, ni musique, ni statues, ni tableaux, ni images, ni musique, ni images, ni rires.

 

Ni vie. 

Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans coup de gueule
commenter cet article
26 février 2015 4 26 /02 /février /2015 22:12

Réponse : cette affiche annonce l'expo " Le bord des mondes ". 

Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans coup de gueule
commenter cet article
26 février 2015 4 26 /02 /février /2015 16:39

Retour de Paris, où on voit cette affiche dans le métro. Si vous savez à quoi ça se rapporte, je vous paye des prunes, même si ce n'est pas la saison. Mais ils m'ont fait en parler, c'est peut être le but? Dans ce cas ils ont réussi leur com'.

 

C'est de l'art
Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans coup de gueule
commenter cet article
23 février 2015 1 23 /02 /février /2015 10:32

Voici une vidéo bien complète sur le contenu et l'arrière plan du spectacle "Rue Oberkampf" d'Elie Guillou. Et, bandes de veinards, si vous ne l'avez pas encore vu, il reste quelques séances au Théâtre du Temps (dans le XIème parisien) d'ici fin mars. 

Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans coup de coeur
commenter cet article