Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 avril 2013 3 17 /04 /avril /2013 12:23

Sans commentaire. Bande annonce d'un film de Chris Jordan

 

Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans humeur !
commenter cet article
14 avril 2013 7 14 /04 /avril /2013 16:54

 

visuel ppal recto PETIT

 

 

Depuis l'Olympia qui marque le sommet de notre gloire (Quand Tri Yann fit notre deuxième partie!) nous ne sommes pas passés à "Paris même'" : il faut dire que là bas dans la lointaine capitale, les conditions sont différentes: il faut acheter sa place et son théâtre pour chanter. Et on n'a pas les moyens. Mais voilà que le Jardin d'Acclimatation propose un printemps musical consacré à la Bretagne, et nous en sommes sous diverses formes, jugez plutôt : 

 

Sur la Scène de la Volière : 

les 2,3 et 4 mai à 14 h Patrik Ewen "La légende de Ronan Keradalan" 

les 2,3 et 4 mai à 15h : Gérard Delahaye "Voilà les pirates!"

 

Sur la Grande Scène : 

les 2 et 3 mai à 17h00 ( et non pas 17h30) Trio Ewen Delahaye Favennec

 

Précipitez vous, et faites le savoir à vos amis!

PS: Cela dit, dans quelle rubrique faut il ranger cet article? EDF? Concerts? Centralisme?

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans Trio Ewen Delahaye Favennec
commenter cet article
10 avril 2013 3 10 /04 /avril /2013 06:24

Je suis nul en histoire

Je n'ai pas de mémoire

Mais y a un truc qui me chiffonne

Paris c'est la France

la France c'est Paris?

Y aurait pas quèqu' chose qui déconne? 

 

Alors de temps en temps, j'alimenterai une petite rubrique sur ce thème qui me turlupine. On est loin de la chanson? Pas tant que ça. Essayez donc de faire carrière (je déteste ce mot!) dans la chanson sans passer par Paris, vous m'en direz des nouvelles. Hé bien, des nouvelles, je vous en donne ici sans cesse, puisque c'est mon histoire. Et dans mon histoire à moi, je ne me sens pas plus nul qu'un autre.  

 

Définition du mot "Jacobin"  selon le Petit Robert :


N.m (1790) hist. Membre d'une société politique révolutionnaire établie à Paris dans un ancien couvent de Jacobins.

N.fig. Républicain intransigeant, partisan d'un Etat centraliste.


On commence fort, mine de rien. Car vous noterez que je recopie fidèlement la majuscule que le Petit Robert confère au mot "Etat". Ça peut paraître un détail mineur, mais c'est aussi la majuscule de majesté qu'on attribue à "Dieu"...Comme quoi y a du boulot! C'était la première rubrique. 


 

jacobins-1.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans Centralisme
commenter cet article
9 avril 2013 2 09 /04 /avril /2013 13:28

Ce que c'est de chanter "Voilà les pirates!": je me suis fait pirater mon compte facebook hier. Ne me demandez pas comment c'est possible, je n'en sais rien sur le plan technique. Je m'en servais essentiellement comme miroir de ce blog, mais voici que je n'ai plus contact avec mes trois mille huit cent quatre vingt deux amis !

 

                             pirates.jpg

 

Ouf! on va dire que c'est un mal pour un bien. Je vais me contenter de ce modeste blog, que vous pourrez si vous le souhaitez partager vous mêmes sur vos réseaux, si le contenu vous plaît. Ce qui me chagrine, c'est que j'attends d'ici peu la livraison d'une très chouette vidéo illustrée et animée sur la chanson "Voilà les pirates", de Denis Truchi, illustrateur, et que facebook est une caisse de résonance sonore et rapide.

 

N'empêche que, de mon côté, je vais ouvrir un nouveau compte facebook plus restrictif. Méfiez vous si vous recevez des mails de ma part, le pirate est plus doué en informatique qu'en ortograf, c'est un indice assez voyant! Du coup, je vais aussi faire une petite campagne de mails pour informer de cela et de quelques autres nouvelles, ne m'en veuillez pas si je doublonne. 

 

Je salue tous mes fidèles milliers, non, centaines, non dizaines, d'abonnés et gaffe aux pirates! protégez, modifiez, modulez vos mots de passe et installez des logiciels anti espions. 

Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans humeur !
commenter cet article
8 avril 2013 1 08 /04 /avril /2013 21:42

Singing in angliche please, because il ne le send not to say (il ne l'envoie pas dire!). 

Renaud, we love you!

Mais quand même, peace à ton âme, Miss Maggie...

 

Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans coup de coeur
commenter cet article
2 avril 2013 2 02 /04 /avril /2013 21:54

 

D'abord, être très doué dès le départ, avoir le coup de foudre pour l'instrument. Travailler d'arrache pied des milliers d'heures. Ecouter les autres, et se demander comment diable ils arrivent à faire des rointudju de phrases pareilles, essayer de les imiter. Apprendre le solfège et l'harmonie: ce n'est pas indispensable, mais ça permet d'aller plus loin si on ne se laisse pas piéger dans leurs filets. Ecouter surtout beaucoup de musique de toutes sortes, sinon, tu seras peut être un grand guitariste, mais tu pourrais ne pas être un musicien. Et il y a une nuance de taille.

 

Avant, il y avait eu l'harmonica chromatique (dans les sanitaires du lycée, le carrelage faisait une superbe réverbe). Puis je me suis lancé à corps perdu dans la guitare qu'on m'avait offerte à Noël. Ça a été ma voie, ma libération. Mais j'ai vite compris que j'avais des limitations, ne serait ce que la vélocité! je traînais en queue de peloton. Il faut dire que la virtuosité, la vélocité pour elles mêmes, je vois ça plus comme du sport que de la musique. Mais quand on voit cette vidéo d'Antoine Dufour (merci Melaine!) qui explose les limites de la guitare acoustique, je revois ma position: c'est fabuleux. Il gratte, il caresse, il frappe la caisse, percussion, harmoniques, tous ces timbres incroyables sortent d'une seule guitare! Heureusement qu'il n'existait pas dans les années 60 Antoine, il m'aurait rendu maboule. 

 

 

 

Mais je vous avoue qu'après trois quatre morceaux, tout virtuose qu'il soit, je commence à m'ennuyer. J'ai besoin de voyager avec des mots, des images. C'est ma force et ma faiblesse.

 

Pour devenir un très bon guitariste, il faut avoir le nez dans sa guitare. Et ça vaut pour beaucoup d'instrumentistes: ils sont tellement concentrés sur leur instrument, qu'ils en oublient le public. Tout leur énergie passe dans l'instrument pour ensuite arriver à l'auditeur. C'est à la fois leur force et leur faiblesse. C'est pourquoi il est rare qu'un chanteur soit aussi un très grand instrumentiste. Et qu'un grand instrumentiste soit un très bon chanteur. Oui, je sais, il y a des exceptions, il y a, voyons... Matthieu Chedid, Sanseverino, Mark Knopfler, et par dessus tout Prince, qui porte bien son nom modeste et génial. Forcément, si tu m'envoies que des surdoués, je peux pas lutter. Bon, je retire ce que j'ai dit: il y en a pas mal qui savent faire les deux. Sans parler des pianistes. (Si vous avez d'autres propositions, et je sais qu'il y en a des centaines, je suis preneur. Il y a l'option "commentaires" ci-dessous.)

 

Mais quand même, c'est mon point de vue et je le partage: dans la plupart des cas, le chanteur qui s'accompagne lui-même est dirigé vers le public, plus que vers son instrument. Son instrument est un soutien, un accompagnement, un arrière plan, qui permet de créer de l'espace, de donner des repères rythmiques, de faire surgir des silences dans le chant. Pour illustrer ça, à l'opposé d'Antoine Dufour, super virtuose, je placerais Richard Desjardins:technique guitaristique modeste, mais quel souffle épique et poétique!

 

 

Tournée en France en mai prochain (St Jacques de la Lande le le 17 mai)

 

L'investissement du chant demande une grande intensité. Quand tu t'adresses à quelqu'un, en principe, tu le regardes dans les yeux, et ton instrument, tu ne peux plus t'y noyer. En revanche, comme tout progresse à toute vitesse, des chanteurs qui sont aussi d'excellents guitaristes, sans être forcément géniaux, il y en a de plus en plus. Et ça, c'est bien!

 

Moralité qui vaut ce qu'elle vaut: si tu veux devenir un grand guitariste, évite de te prendre pour un chanteur, et c'havaille comme un damné.     

Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans guitares
commenter cet article
30 mars 2013 6 30 /03 /mars /2013 08:46

Comme je vais chanter à Bruxelles le semaine prochaine, au Café de la Rue, 30 rue de la Colonne, et j'ai même un portrait du Café en question 

cafe_de_la_rue.jpg

je vous propose un rap bruxellois, hommage et dythirambe (ou dithyrambe?) du potager !

 

Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans coup de coeur
commenter cet article
28 mars 2013 4 28 /03 /mars /2013 08:11

Grosse claque hier soir à l'Antipode à Rennes Cleunay, avec la Kreiz Breizh Akademi et le concert "Lieskan". Claque n'est pas le bon mot d'ailleurs, caresse serait plus juste si je veux qualifier l'émotion ressentie! bon, d'accord, mon titre "cinq chanteuses" est une injustice, puisqu'il y a aussi un chanteur. Et au passage il faut saluer l'ingénieuse du son, qui reproduit une échelle acoustique parfaite. 

 

Un mot d'abord sur cette formation, groupe, collectif, comment dire? "Promotion" semble le mot juste car cette école a été créée il y a quelques années par Erik Marchand. Son but avéré, si j'ai bien compris: transmettre, faire vivre et faire prospérer le chant et la musique modale. Kreiz Breizh signifie "Centre Bretagne" , en gros la région de Carhaix, Callac, Gourin, région bretonnante, et creuset de la musique trad en Bretagne. Erik Marchand recrute chaque année (?) un ensemble de jeunes musiciens, chanteurs, instrumentistes, dont la cohérence est différente à chaque promotion. Parfois, le cocktell ce sera plus instrumental, parfois plus de cordes ou de cuivres, parfois les voix seront devant. J'avais vu la première promo (Norkst) il y a quelques années Salle de la Cité à Rennes, et j'avais été intéressé, mais moyennement convaincu. Mais l'ensemble de ce projet est étonnant et novateur. J'imagine donc que la pédagogie elle même a dû aussi se chercher, expérimenter, et d'après ce que j'ai vu hier soir, la méthode qui est en train d'apparaître est fertile et prometteuse. Comme chaque promo reçoit un nom de baptême, celle ci, qui est réunie depuis seize mois, porte bien son nom, puisqu'elle se nomme Lieskan, ce qui signifie en breton: "chant multiple". Elle comprend d'excellents instrumentistes, harpe, guitare slide, contrebasse, oud, percus, sarod, et des instruments dont je n'ai pas capté les noms au vol (mais j'ai récupéré le casting, voir ci-dessous). 

 

kreiz-breiz-akademi.gifMais surtout, il y a ce chanteur, et ces cinq chanteuses qui créent une alchimie à tomber, chacune avec son timbre, son phrasé, son émotion particulière. Je suis arrivé un peu en retard, honte sur moi, pour une fois qu'un concert commence à l'heure! mais j'ai aussitôt été scotché, surtout par une gavotte chantée à six voix de femmes , oui six, car bien sûr la harpiste est aussi chanteuse, et dans laquelle chacune vient instiller une petite élégance rythmique très personnelle, un charme fou, et un swing d'enfer.


Les élèves de cette école sont formés par Erik Marchand, bien sûr, qui a une expérience multicolore de collaborations dans toutes sortes de cultures du chant, mais aussi sous forme de stages par des intervenants, issus de pays divers. Et les arrangements puisent dans tous ces métissages pour créer à partir d'un chant unique des harmonies, des rythmiques, des couleurs bariolées, qui viennent s'ajouter à la richesse des timbres. Comme chaque chanteuse est capable de moduler sa voix et de varier sa couleur, le résultat est bluffant, l'inventivité permanente, un vrai bonheur! Voici enfin une alternative aux Voix Bulgares, mais dont les fondamentaux ne se nourrissent pas d'harmonie. Ici, une vidéo de la promo "Elektridal", qui était plus électrique et cuivres, qui sonne donc très différemment, mais montre la richesse des directions possibles. 

 

 

 

Ça groove, non? Eh bien, justement, quelques réserves quand même: comme on est souvent dans un registre de gwerz très libres, dans lesquelles on peut glisser toutes sortes de grilles rythmiques, il y a dans "Lieskan" un parti pris de rythmes impairs, composés, très virtuoses, bien sûr, mais jamais ou si rarement une rythmique "basique", qui permette au spectateur de partager le groove de la danse avec la scène. Et puis, justement, comme l'auditeur est aussi et surtout un spectateur, un petit effort sur l'habillement serait de mise. On ne ferme pas toujours les yeux en écoutant ces merveilles, d'autant que c'est un plaisir de regarder tous ces jeunes dans leur joie de chanter et de jouer. Le "look folk" et le "je m'habille en scène comme en ville", bof.... On sent aussi quelques effets de mise en scène, mais ça pourrait aller un peu plus loin sans qu'il y ait sacrilège au dogme sacro-saint de la simplicité.


A leur décharge, ce concert était un "concert répé", un "work in progress" et la création proprement dite n'aura lieu qu'en mai à Quimper le 16 mai

 

Loeiza Beauvir Chant 
Lina Bellard Harpe 
Arnaud Bibonne Chant, boha (cornemuse des landes de Gascogne) 
Elsa Corre Chant 
Aurélien Daniélo Chant, guitare, harmonica, bouzouki, flûte de pan roumaine, oud, piano 
Alan Le Roux Chant 
Anjela Lorho Pasco Chant 
Gaël Lorcy Chant 
Gaël Martineau Percussions 
Alexi Orgeolet Guitare, guitare hawaïenne, mandoline, chant 
Mikaël Seznec Basse, contrebasse, satar du Xinjiang, bouzouq, rubab afghan
Maude Trutet Chant, harmonium indien


Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans coup de coeur
commenter cet article
23 mars 2013 6 23 /03 /mars /2013 18:26

Pas seulement parce que nous partagions la scène hier soir pour les "20 ans du temps de Poème" à Lannion, (rencontres de poésie d'Yvon le Men) pas seulement parce qu'il dit "la ballade des Trois Rois", mais aussi parce que c'est un grand poète, ou un vrai slameur, appelez ça comme vous voulez. Nous nous étions déjà rencontrés au Festival Etonnants Voyageurs en 2011. 


 

Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans coup de coeur
commenter cet article
20 mars 2013 3 20 /03 /mars /2013 09:30

vache1.jpg

La production de 1kg de boeuf

- occupe une surface agricole pouvant donner jusqu'à 160kg de pommes de terre

   - entraîne l'émission de gaz à effet de serre équivalent à 60 km en voiture

   - consomme l'équivalent de 71 litres d'essence

  - nécessite l'utilisation de 15000 litre d'eau (l'équivalent d'une douche par jour pendant un an)

   - a le même poids environnemental que 10kg de légumes

(données d'un article du Monde 20/03/2013)

 

Moralité : mangez du boeuf au moins deux fois par jour !

 

vache-2.jpg

 

 

   


Repost 0
Published by Gérard DELAHAYE - dans humeur !
commenter cet article